Menu

Pourquoi faut-il une ordonnance pour acheter des médicaments ?

Très souvent, lorsqu’on est malade, on sait quel médicament utiliser pour se soigner. Soit parce qu’on a déjà souffert de cette maladie et qu’on connaît le traitement, soit parce qu’on a fait des recherches par soi-même. Mais, bien souvent, lorsqu’on se rend chez notre pharmacien pour obtenir ce fameux traitement, celui-ci nécessite une ordonnance… On a tous déjà pesté contre ce système de prescription médicale. Pourtant, c’est un système très utile et il existe de très bonnes raisons pour lesquelles il faut acheter des médicaments avec une ordonnance.

Qu’est-ce qu’une ordonnance ?

Pour bien comprendre la nécessité d’une ordonnance, il faut faire un court retour en arrière. L’ordonnance est apparue au 12ème siècle et était utilisée pour les décisions du roi. Puis, sa fonction s’est étendue à la police et l’armée, puis enfin à la médecine.

Aujourd’hui, dans le domaine médical, l’ordonnance, c’est l’écrit qui contient les prescriptions du médecin. C’est le document qui reprend les « ordres » formulés par le médecin et qui contient les recommandations qu’un médecin peut faire à son malade. C’est également le document qui permettait à l’époque (il y a quelques siècles) au médecin d’interagir avec les autres personnes qui traitaient le malade (rares étaient les gens qui savaient lire).

Obtenir un avis médical est très souvent nécessaire

Quel est le but de l’ordonnance ?

L’ordonnance, ou la prescription, englobe plusieurs usages…

Tout d’abord, elle permet de valider et d’indiquer les besoins thérapeutiques (médicament, dispositifs spéciaux, recommandations,…) Ensuite, elle autorise une tierce personne à donner au malade un médicament pour un besoin thérapeutique. Cela permet au pharmacien de justifier le fait de donner un médicament. En quelque sorte, le médecin prend une part de la responsabilité…

De plus, comme on l’a déjà abordé, la prescription touche le plus souvent des médicaments placés par les autorités sanitaires sur une liste de produits contrôlés, à accès et achat réglementés. En effet, certains médicaments sont placés par l’Etat sur une liste. Cette liste est évidemment très longue et comprend des médicaments de toutes sortes…

Il existe deux raisons principales pour qu’un médicament se retrouve sur cette liste des autorités sanitaires. Premièrement, il s’agit d’un médicament qui fait l’objet d’un remboursement partiel par la Sécurité sociale. Dans ce cas, l’information de l’achat doit remonter jusqu’au ministère concerné afin que celui-ci débloque les fonds. Somme toute, un médicament qui est remboursé, c’est un peu comme une subvention qui est donnée par l’Etat. Deuxièmement, il s’agit d’un médicament qui est considéré comme potentiellement dangereux. On peut notamment citer tous les opiacés, les somnifères et antidépresseurs qui peuvent provoquer une addiction ou une assuétude chez le patient.

Enfin, pour un médecin, produire une ordonnance, c’est formaliser la délivrance de ses conseils et de ses décisions thérapeutiques dans le contexte de la relation d’un professionnel de santé – patient.

Les trois parties concernées par l’ordonnance

Il y a le prescripteur (le médecin), qui doit mentionner les nom et prénom du patient, les détails des produits prescrits, apposer son cachet (avec nom, prénom et adresse). Enfin, il doit dater et signer à la main, ce qui fera office de preuve.

Il y a le patient qui, grâce à son ordonnance, ne paiera que le ticket modérateur du médicament délivré. C’est le régime du tiers payant.

Il y a le pharmacien qui doit respecter la loi et les prescriptions médicales en délivrant les médicaments avec les dosages corrects.

Rôle d'une ordonnance médicale

Alors, pourquoi faut-il une ordonnance…

Tout simplement pour protéger la population ! Acheter des médicaments sans ordonnance, c’est passer outre l’avis médical. Ce qui est toujours néfaste… En effet, les médecins ont suivi une formation longue de plusieurs années qui leur permet d’appréhender correctement toutes les situations et de réfléchir au cas par cas. Chaque patient étant différent, ce qui marche pour l’un ne marchera pas pour un autre.

De plus, votre médecin possède votre dossier et vous suit tout au long de votre vie. Cela signifie que lorsqu’il prescrit un traitement, il tient compte de votre passé. Et, il tient compte des éventuels autres médicaments que vous prenez afin d’éviter toute interaction entre les substances actives.

Enfin, en plaçant un médicament sur une liste d’accès restreint, l’Etat marque un signe fort. Celui de ne pas permettre l’automédication, ni de laisser en vente libre des médicaments potentiellement dangereux s’ils ne sont pas dosés correctement par un professionnel de la santé.