Menu

Peut-on acheter un laxatif sans ordonnance ?

Les laxatifs contiennent des substances chimiques qui aident à augmenter la motilité, la masse et la fréquence des selles. Sous le terme générique de « laxatif  sans ordonnance» se cache en réalité une pléthore de matières actives qui agissent de façons différentes pour faciliter la défécation. Disponibles sous la forme de suspensions orales ou de suppositoires, les laxatifs sont incontournables quand il s’agit de traiter ou de prévenir la constipation. Cependant lorsqu’ils sont mal utilisés ou surutilisés, ces médicaments sans ordonnance peuvent causer des problèmes, y compris la constipation chronique. Il est donc important de comprendre comment fonctionnent les laxatifs et comment les utiliser en toute sécurité. Une question demeure : peut-on acheter un laxatif sans ordonnance ?

Acheter le laxatif Movicol au meilleur prix, consultation et ordonnance en ligne

Les fibres laxatives

Son de blé, un laxatif naturelLa fibre est le laxatif sans ordonnance que la plupart des médecins recommandent pour la constipation normale. Des crampes abdominales, des ballonnements ou des gaz peuvent survenir lorsque le patient augmente ou change brusquement ses apports en fibres alimentaires. Ce laxatif sans ordonnance est naturellement disponible dans les fruits, les légumes et les grains entiers (en particulier le son de blé). Les principes actifs retrouvés dans ces laxatifs sans ordonnance comprennent psyllium, le méthylcellulose et le polycarbophile calcium

Les fibres agissent en augmentant la teneur en eau et la masse des selles, ce qui aide à les déplacer rapidement dans le côlon. Lorsqu’on prend des suppléments de fibres, il est essentiel de boire suffisamment d’eau pour minimiser la possibilité de flatulence et d’obstruction intestinale.

Les personnes qui prennent des laxatifs à base de fibre peuvent soudainement souffrir de troubles intestinaux. Il est fortement recommandé d’augmenter progressivement l’apport en fibres. De plus, les fibres peuvent réduire l’absorption de certains médicaments par le corps. Les personnes qui prennent des médicaments devront les prendre au moins une heure avant de prendre leurs suppléments de fibres ou deux heures après.

Les lubrifiants laxatifs

Comme leur nom l’indique, les laxatifs lubrifiants rendent les selles glissantes. L’huile minérale contenue dans ces produits sans ordonnance ajoute une couche lisse aux parois de l’intestin et empêche les selles de se dessécher. Bien que très efficaces, ce type de laxatif sans ordonnance est plutôt utilisé comme remède à court terme pour la constipation. Sur une plus longue période, l’huile minérale peut absorber les vitamines liposolubles de l’intestin et diminuer l’absorption de certains médicaments sur ordonnance dans l’organisme. Il ne faut pas utiliser cette forme de laxatif sans ordonnance en même temps que d’autres médicaments ou suppléments.

Les laxatifs émollients (adoucisseurs de selles)

Communément appelés « adoucisseurs de selles », les laxatifs émollients contiennent du docusate de sodium ou du docusate de calcium, un surfactant qui aide à « mouiller » et ramollir les selles. Bien que cela puisse prendre une semaine ou plus pour que les laxatifs émollients soient efficaces, ces produits vendus sur ordonnance sont fréquemment utilisés par ceux qui se rétablissent d’une intervention chirurgicale, les femmes qui viennent d’accoucher ou les personnes atteintes d’hémorroïdes.

Les laxatifs osmotiques et hyper-osmolaires

Ces produits contiennent tous des agents hydratants qui aspirent les fluides dans l’intestin à partir des tissus environnants. Plus d’eau dans l’intestin entraîne des selles plus molles qui sont plus faciles à expulser. Il est impératif de boire beaucoup d’eau lorsqu’on utilise cette catégorie de laxatif sans ordonnance. Il faut le faire non seulement pour que le laxatif soit efficace, mais aussi pour diminuer les risques de gaz et de crampes. Ces laxatifs contiennent généralement polyéthylène glycol ou de la glycérine.

Les laxatifs salins

Laxatif salinCe type de laxatif sans ordonnance modifie la consistance des selles en augmentant la quantité d’eau dans la lumière du gros intestin et en augmentant le mouvement gastro-intestinal. Ces laxatifs sur ordonnance sont destinés aux personnes souffrant de constipation idiopathique chronique. Ils ne sont pas recommandés pour les patients de moins de six ans. Bien qu’ils soient efficaces pour régulariser la fonction intestinale, ils comportent un risque de diarrhée et les patients pédiatriques peuvent développer une déshydratation sévère.

Laxatifs stimulants

Cette catégorie de laxatif sans ordonnance est incontournable quand il s’agit de procurer un soulagement presque instantané à la constipation. Ce type de laxatif agit en stimulant la muqueuse de l’intestin, accélérant ainsi le transit du bol alimentaire à travers le côlon. Les laxatifs stimulants augmentent également l’hydratation des selles. Il faudrait cependant éviter des les utiliser régulièrement. Ce type de laxatif peut, en effet, affaiblir la capacité naturelle du corps à déféquer et provoquer une dépendance laxative. Une autre mise en garde importante: les laxatifs stimulants peuvent provoquer des crampes et de la diarrhée.

Effets secondaires des laxatifs

Les effets secondaires les plus communs d’un laxatif sans ordonnance incluent la flatulence, les crampes abdominales, des malaises et des ballonnements. La déshydratation peut causer des étourdissements, des maux de tête et une urine plus foncée.

Les effets secondaires liés à la prise d’un laxatif sans ordonnance  à base de fibres comprennent une difficulté à respirer, un blocage intestinal, une éruption cutanée ou des démangeaisons, ainsi que des difficultés à avaler. Les laxatifs à base d’hyperosmotiques peuvent induire de la confusion, des vertiges ou des étourdissements, ainsi qu’un un rythme cardiaque irrégulier. D’autres patients peuvent expérimenter des crampes musculaires, la fatigue ou une faiblesse inhabituelle

Les laxatifs stimulants peuvent causer de la confusion, une arythmie cardiaque et des crampes musculaires. Certains patients peuvent souffrir de démangeaison de la peau et d’une coloration jaune à brune de l’urine. On note également des ballonnements, des crampes, la diarrhée, la nausée, des gaz et une soif accrue. Les laxatifs lubrifiants peuvent, quant à eux, causer une irritation de la peau entourant la zone rectale

La plupart des effets secondaires disparaissent une fois qu’un patient arrête de prendre le laxatif sans ordonnance. Ils peuvent surtout être évités en commençant par une faible dose et en augmentant graduellement la dose. Les effets secondaires graves sont rares. Cependant, l’usage excessif ou prolongé de laxatifs peut provoquer une diarrhée ou une obstruction intestinale, lorsque les selles deviennent grosses et sèches. L’utilisation à long terme peut également entraîner un déséquilibre des niveaux de sels et de minéraux dans le corps. Certains laxatifs réagissent avec d’autres médicaments, donc si un patient prend diverss médicaments, il est préférable de consulter un médecin avant de prendre des laxatifs.

Risques liés à la prise d’un laxatif, avec ou sans ordonnance

ToilettesLe premier risque concerne les interactions avec d’autres médicaments. Les antécédents médicaux du patient et les médicaments qu’il prend peuvent limiter le type de laxatif sans ordonnance qu’il peut utiliser. Les laxatifs peuvent interagir avec certains antibiotiques et certains médicaments pour le cœur et les os. Il faudra lire attentivement les étiquettes et demander l’avis du pharmacien ou du médecin, lorsqu’on a des doutes. Il ne faut pas dépasser les doses recommandées à moins que le médecin ne dise le contraire.

Le second risque concerne l’aggravation de la constipation. L’utilisation d’un laxatif sans ordonnance peut être dangereuse si la constipation est causée par une affection grave, comme une appendicite ou une occlusion intestinale. Si un patient utilise fréquemment des laxatifs pendant des semaines ou des mois, ils peuvent diminuer la capacité du côlon à se contracter et aggraver la constipation. Le troisième risque concerne les femmes enceintes et les enfants. Il ne faut pas donner de laxatifs aux enfants de moins de 6 ans sans la recommandation d’un médecin. Les patientes enceintes devraient demander l’avis de leur médecin avant d’utiliser des laxatifs. Les laxatifs à base de fibres et les laxatifs émollients sont généralement sans danger pendant la grossesse, mais les laxatifs stimulants peuvent être nocifs.

Les complications associées au mésusage laxatif incluent le déséquilibre des électrolytes et des minéraux, en particulier le potassium. Ceux-ci sont nécessaires au bon fonctionnement des nerfs et des muscles, y compris le côlon et le cœur. Leur déséquilibre peut affecter ces organes. Une mauvaise utilisation des laxatifs peut aussi entraîner une dépendance laxative. Le côlon cesse de réagir aux doses habituelles, ce qui signifie que des doses de plus en plus importantes sont nécessaires. Une utilisation inappropriée de ces médicaments peut aussi causer des dommages aux organes internes. Le côlon peut s’étirer et la paroi musculaire devient mince et flasque.

Précautions d’utilisation des laxatifs

Les patients qui présentent des signes d’appendicite ou d’inflammation intestinale ne devraient pas prendre de laxatifs. Les laxatifs sont ainsi déconseillés aux personnes souffrant de douleurs abdominales, de crampes, de ballonnements, de douleurs, des nausées ou de vomissements. Il faut éviter d’utiliser des laxatifs pendant plus d’une semaine à moins d’une indication médicale. Ceci est particulièrement vrai quand le médicament ne produit aucun résultat. Il faut éviter de prendre un laxatif dans les deux heures suivant la prise d’un autre médicament, car l’effet de l’autre médicament peut être réduit.

Les patients qui remarquent un changement soudain dans leurs habitudes intestinales devraient consulter un médecin avant d’utiliser un laxatif. Cela permettra de déterminer la cause du problème avant qu’il ne devienne plus grave. La surutilisation de laxatifs peut causer une dépendance. Dans les cas les plus graves, l’abus de certains laxatifs peut causer des dommages aux nerfs, aux muscles et aux tissus intestinaux. De nombreux laxatifs contiennent de grandes quantités de sucres, de glucides et de sodium. Les personnes qui suivent un régime faible en sucre, en calories ou en sodium, devraient donc consulter un professionnel de la santé avant d’utiliser un laxatif.

L’huile minérale ne doit pas être prise pendant de longues périodes,  car son accumulation progressive dans les tissus du corps peut créer des problèmes supplémentaires. De plus l’utilisation d’huile minérale peut interférer avec la capacité de l’organisme à absorber certains nutriments, ainsi que les vitamines A, D, E et K. De fortes doses d’huile minérale peuvent provoquer des fuites du rectum. L’utilisation de tampons absorbants ou une diminution de la dose peut être nécessaire pour éviter la salissure des vêtements. Il ne faut pas prendre d’huile minérale dans les 2 heures suivant un émollient. L’adoucisseur de selles peut, en effet, augmenter la quantité d’huile minérale absorbée.

Cas particulier de Movicol, un laxatif accessible sans ordonnance préalable

Boite de MovicolMovicol® est un laxatif osmotique à base de macrogol 3350. Polyéthylène glycol de masse moléculaire 3350, le macrogol 3350 est utilisé pour traiter la constipation chronique et l’accumulation de fèces dures dans l’intestin intestin. Il agit en adoucissant les fèces et en facilitant leur transit.  Les électrolytes contenus dans sa formule aident à maintenir des niveaux normaux de sodium, de potassium et d’eau dans le corps pendant le traitement. En général, ce médicament est utilisé par les personnes qui ont été constipées pendant une longue période.

Le contenu de chaque sachet de Movicol® doit être dissout dans un verre d’eau (125ml). Pour la constipation, on utilisera un sachet une à trois fois par jour en fonction de la sévérité du mal. Pour l’impaction fécale, la dose habituelle est de huit sachets à prendre dans un délai de six heures. Il faudra veiller à l’utiliser à la même heure chaque jour, sauf indication contraire du médecin.

Au nombre des effets secondaires les plus courants, on note la réaction allergique, qui peut se traduire par une éruption cutanée, des démangeaisons et un essoufflement. Le patient peut aussi expérimenter des changements dans les niveaux de fluides ou d’électrolytes dans corps. Il peut, pour cela souffrir de chevilles, enflées, de fatigue, de déshydratation et d’une augmentation de la soif doublée d’un mal de tête. Certains patients peuvent expérimenter des douleurs abdominales, une diarrhée légère, la nausée, ainsi que des vomissements. D’autres peuvent souffrir de ballonnements et de gargouillis dans l’estomac.

Ce médicament ne doit pas être utilisé par les patients souffrant d’un blocage de l’intestin, de perforation intestinale, de paralysie de l’intestin, de colite ulcéreuse, de maladie de Crohn et de mégacôlon toxique. Movicol® n’est pas sûr à prendre pour les femmes enceintes et pour celles qui ont  l’intention de la devenir. La prise de ce médicament n’est pas non plus conseillée aux femmes qui allaitent. Les sachets non ouverts devraient être conservés à moins de 25ºC. La solution reconstituée peut être stockée dans un récipient étanche et conservée au réfrigérateur entre 2 ° C et 8 ° C. elle devrait toutefois  être utilisée dans les six heures qui suivent la reconstitution. Après six heures, toute solution non utilisée doit être jetée.

Commander le laxatif Movicol, livraison en 24h offerte