Pour la gent féminine, la ménopause est généralement synonyme d’inconfort et de malaises divers. Bouffées de chaleur intempestives, sautes d’humeur soudaines et sueurs nocturnes ne sont que quelques-uns des symptômes que redoutent toutes les femmes. Il existe bienheureusement des moyens d’en soulager les symptômes et d’aborder sereinement cette étape charnière de la vie.

Qu’est-ce que la ménopause ?

Période transitoire survenant après la dernière menstruation, la ménopause est une phase au cours de laquelle le corps de femme subit une série de changements physiologiques, qui peut sérieusement affecte sa qualité de vie. Les symptômes de la ménopause sont principalement dus à la réduction des taux d’œstrogènes, qui est elle-même liée à la cessation des ovulations. La ménopause s’avère une période caractérisée par des fluctuations hormonales et des cycles menstruels irréguliers. Elle peut s’accompagner de :

  • Bouffées de chaleur ;
  • Sueurs nocturnes ;
  • Troubles du sommeil ;
  • Douleurs mammaires ;
  • Palpitations ;
  • Sécheresse vaginale ;
  • Sautes d’humeur ;
  • Dépression ;
  • Fatigue et baisse de la libido.
Ménopause
En général, la femme redoute l’étape de la ménopause. Mais, il est possible de l’aborder avec sérénité en s’y prenant judicieusement.

Faire de l’exercice physique

Les activités physiques sont importantes à tout âge, mais elles sont particulièrement recommandées pour les femmes ménopausées. Elles peuvent en retirer d’énormes bénéfices, tant physiques que psychologiques.

Les femmes ménopausées sont très souvent sujettes à une perte osseuse. En ce sens, les exercices peuvent être particulièrement utiles. Le manque d’activité physique peut, en effet, exacerber certains des symptômes. Un mode de vie sédentaire implique une perte osseuse importante, un resserrement des ligaments et des tendons, ainsi qu’une perte de masse musculaire.

Le sport n’élimine pas complètement les symptômes de la ménopause, mais il les rend plus supportables. Les exercices physiques améliorent les niveaux d’énergie et le métabolisme. Ils sont bénéfiques pour les articulations et les os, diminuent le stress et favorisent un meilleur sommeil.

Au nombre des exercices les plus appropriés durant cette période, figurent (sans s’y limiter) :

  • La marche ;
  • La natation ;
  • L’aquagym ;
  • La course à pied ;
  • Le culturisme ;
  • La danse ;
  • Le stretching ;
  • Le yo
  • ga.

Rester actif est essentiel pour aborder sereinement la ménopause et prévenir la prise de poids, la sensation de fatigue et le stress émotionnel. Un certain nombre d’études scientifiques prouve que l’exercice physique améliore généralement ses symptômes, tout en offrant une protection contre les maladies qui survient durant cette phase transitoire. Les femmes qui s’exercent ont plus de chance de se soustraire à l’ostéoporose et aux maladies cardiaques.

Adapter son régime alimentaire à la ménopause

Des aliments contenant des phytohormones telles que le soja et l’igname sont recommandés. Les phytohormones peuvent aider à atténuer les symptômes de la ménopause.

La consommation des vitamines D, C, B et E est particulièrement recommandée. La vitamine D participe à la bonne santé des os, tandis que la vitamine E réduit les bouffées de chaleur et contribue à la santé des cheveux et des ongles.

Au niveau des minéraux, les patientes sont encouragées à consommer des minéraux comme le chrome et le cuivre. Le chrome participe à la régulation du poids, de par sa capacité à booster l’action de l’insuline et le métabolisme des lipides.

La consommation de lait est également encouragée durant la ménopause. Les grandes quantités de calcium qu’il contient sont essentielles pour contrer la fragilisation des os qui survient durant la ménopause. Afin d’éviter le dessèchement de la peau et des cheveux, il est conseillé de boire beaucoup d’eau.

Il faudra toutefois éviter les aliments fortement épicés et ceux qui contiennent de grandes quantités de sodium. Les épices favorisent les bouffées de chaleur, tandis que le sodium aggrave la rétention d’eau.

Alimentation
Les femmes ménopausées devraient manger des aliments peu ou pas épicés car les épices ont tendance à favoriser les bouffées de chaleur.

Envisager une hormonothérapie

L’hormonothérapie de substitution est le traitement le plus efficace contre les bouffées de chaleur, la sécheresse vaginale et la réduction de la densité osseuse. Cette thérapie permet de réduire leur fréquence et leur sévérité, respectivement de 75% et 87%. Le remplacement peut être effectué avec des œstrogènes ou une combinaison d’œstrogènes et de progestérone. Les hormones utilisées sont synthétiques ou elles peuvent provenir d’animaux et de plantes.

L’hormonothérapie est toutefois associée à une légère augmentation du risque de cancer du sein lorsqu’elle est utilisée au-delà de 10 ans. À l’heure actuelle, il est recommandé aux femmes ayant des antécédents de cancer du sein hormono-sensibles de recourir à des thérapies non hormonales pour le traitement des symptômes de la ménopause.

La ménopause est peut-être une étape que craignent beaucoup de femmes, mais elle n’est pas une fatalité. En adoptant des changements de style de vie et une amélioration de son alimentation, il est possible d’aborder sereinement cette étape clé de la vie des femmes. Pour celles dont les symptômes sont plus lourds, l’hormonothérapie est une alternative à laquelle, il faut penser.

Sources :

  • http://sante.lefigaro.fr/sante/maladie/menopause/quest-ce-que-cest
  • https://www.maxisciences.com/menopause/menopause-definition-age-symptomes-traitement-que-faire_art35487.html
  • http://www.cngof.fr/menopause/328-quels-sont-les-signes-de-la-menopause
  • https://www.inquisitr.com/2551337/ladies-make-menopause-a-good-experience-be-prepared/
  • http://www.mnutrition.ca/menopause-alimentation
  • http://www.mangerbouger.fr/Manger-Mieux/Manger-mieux-a-tout-age/Seniors/La-periode-de-la-menopause
  • https://www.catie.ca/fr/traitementactualites/traitementsida-189/sante-os/menopause-risques-bienfaits-lhormonotherapie