Vaniqa est une crème indiquée dans le traitement de l’hirsutisme, un trouble se manifestant chez les femmes par la croissance de poils drus et foncés sur le visage, le buste et le dos comme chez les hommes.  L’hirsutisme facial est une préoccupation esthétique pour les femmes et peut entraîner une anxiété importante et un manque d’estime de soi. Ce remède est la seule option de prescription non hormonale et non systémique disponible pour les femmes souffrant d’hirsutisme facial. C’est également le seul traitement topique sur ordonnance qui ralentisse la croissance des poils du visage.

Commandez maintenant votre crème Vaniqa, livraison gratuite en 24h

Vaniqa est bien toléré par la plupart des patientes. Comme avec tout médicament appliqué par voie topique, il existe toutefois un faible risque d’irritation cutanée mineure sur le site d’application. Les effets secondaires courants de ce remède anti repousse poil comprennent des éruptions cutanées, des rougeurs et des brûlures.

Qu’est-ce que Vaniqa ?

Crème VaniqaContrairement à certaines assertions, il ne s’agit pas d’une lotion à proprement parler. Vaniqa est une crème de couleur blanche à blanc cassé. Le médicament est fourni dans des tubes de 30 et 60 g en Europe. Vaniqa contient 15% de son poids en chlorhydrate d’éflornithine monohydraté, ce qui correspond à 11,5% d’éflornithine anhydre (EU).

La crème Vaniqa contient comme ingrédient actif, l’éflornithine, qui est un médicament utilisé pour réduire le taux de croissance des poils indésirables sur le visage chez les femmes. C’est une affection appelée hirsutisme. Les poils indésirables se développent généralement autour des lèvres ou sous le menton. L’hirsutisme peut être associé à des affections hormonales telles que le syndrome des ovaires polykystiques.

L’éflornithine agit en bloquant l’action d’une enzyme appelée ornithine décarboxylase. Cette enzyme présente dans les follicules pileux est nécessaire à la croissance des poils. En la bloquant, l’éflornithine ralentit la croissance des cheveux.

La crème est appliquée sur les zones cutanées touchées afin de réduire la croissance de la pilosité excessive. L’éflornithine ne ralentit que la croissance des poils indésirables. Elle n’élimine pas ces derniers; de sorte qu’il peut être nécessaire d’utiliser une autre méthode d’épilation, telle que le rasage ou l’épilation à la cire.

Vaniqa est commercialisé par Almirall en Europe, SkinMedica aux États-Unis, Triton au Canada, Medison en Israël et Menarini en Australie.

Quelle est l’histoire de l’éflornithine ?

L’éflornithine a été développée initialement pour le traitement du cancer à la Merrell Dow Research Institute à la fin des années 1970, mais elle s’est révélée inefficace pour le traitement des tumeurs malignes. Cependant, il s’est avéré très efficace pour réduire la croissance des poils, ainsi que pour le traitement de la trypanosomose africaine (maladie du sommeil), en particulier la forme ouest-africaine (Trypanosoma brucei gambiense).

Hirsutisme

Dans les années 80, Gillette a obtenu un brevet pour la découverte selon laquelle l’application topique de crème à l’éflornithine HCl inhibait la croissance des cheveux. Dans les années 1990, Gillette a mené des études de détermination de la dose d’éflornithine chez les femmes hirsutes.

Ces études ont démontré que le médicament ralentissait le taux de croissance des poils du visage. Gillette a ensuite déposé un brevet pour la formulation de la crème à l’éflornithine. En juillet 2000, la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis a accordé un agrément à Vaniqa. L’année suivante, la Commission européenne lui a délivré une autorisation de mise sur le marché.

Traitement de la maladie du sommeil

Le médicament a été enregistré comme traitement de la maladie du sommeil le 28 novembre 1990. En 1995, Aventis (maintenant Sanofi-Aventis) a cessé de produire ce médicament, dont le marché principal était les pays africains, car il ne réalisait aucun profit.

En 2001, Aventis et l’OMS ont formé un partenariat de cinq ans au cours duquel plus de 320.000 flacons de pentamidine, plus de 420.000 flacons de mélarsoprol et plus de 200.000 flacons d’éflornithine ont été produits. Ces médicaments ont été remis à l’OMS et distribués par l’association Médecins sans frontières dans les pays où la maladie du sommeil est endémique. Selon Médecins sans frontières, cela ne s’est produit qu’après des années de pression internationale. Cet accord a grandement contribué à enrayer la propagation de la maladie du sommeil et à sauver près de 110.000 vies.

Qu’est-ce que l’hirsutisme ?

L’hirsutisme est une affection dermatologique se manifestant par le développement d’une pilosité masculine chez les femmes, en réponse aux androgènes. La pathologie entraîne la formation de poils foncés sur les zones du corps où les femmes n’ont généralement pas de poils visibles, à savoir le visage, le buste et le dos. La quantité de poils est en grande partie déterminée par la constitution génétique de la patiente.

Il convient de ne pas confondre ce trouble à l’hypertrichose qui est très rare et se manifeste aussi bien chez les hommes que chez les femmes par une pilosité abondante et recouvrant tout ou une partie du corps comme chez les grands singes.

La maladie découle généralement d’un excès d’hormones mâles appelées androgènes, principalement de la testostérone. Elle peut aussi être due à un trait de famille. L’hirsutisme est le plus souvent associée à des symptômes de virilisation comme un alourdissement de la voix, la calvitie, l’acné, la diminution de la taille de la poitrine, une augmentation de la masse musculaire et un grandissement du clitoris.

L’hirsutisme affecte entre 5 et 15% de toutes les femmes, toutes origines ethniques confondues. Selon la définition et les données sous-jacentes, les estimations indiquent qu’environ 40% des femmes ont un certain degré de pilosité faciale non souhaitée.

Poils sur le visage

Les femmes atteintes d’hirsutisme peuvent être obligées de se raser régulièrement le visage

Causes

L’hirsutisme peut être causé par :

  • le syndrome des ovaires polykystiques: il s’agit de la cause la plus fréquente d’hirsutisme. Elle est causée par un déséquilibre des hormones sexuelles et se manifeste par des signes comme des règles irrégulières, l’obésité, la stérilité et parfois de multiples kystes sur les ovaires.
  • le syndrome de Cushing: cela se produit lorsque le corps est exposé à des niveaux élevés de cortisol. Cette maladie peut se développer si les glandes surrénales produisent trop de cortisol ou si la patiente prend des médicaments tels que la prednisone sur une longue période.
  • l’hyperplasie surrénale congénitale: cette maladie héréditaire est caractérisée par une production anormale d’hormones stéroïdiennes, notamment le cortisol et les androgènes, par les glandes surrénales.
  • les tumeurs: rarement, une tumeur sécrétant des androgènes au niveau des ovaires ou des glandes surrénales peut provoquer l’hirsutisme.
  • des médicaments: certains médicaments comme le danazol, les corticostéroïdes systémiques et la fluoxétine peuvent induire l’hirsutisme.

Parfois, l’hirsutisme peut survenir sans cause identifiable. Cela se produit plus fréquemment chez certaines populations, comme les femmes originaires de la Méditerranée, du Moyen-Orient et d’Asie du Sud.

Que contient cette crème anti repousse poil Vaniqa ?

La crème Vaniqa est un traitement topique dosé à 11.5% d’éflornithine. Chaque gramme de lotion contient 115 mg d’éflornithine (sous forme de chlorhydrate monohydraté). Comme excipient, on a :

  • l’alcool cétostéarylique
  • le macrogol cétostéaryl éther
  • la dimeticone
  • le stéarate de glycéryle
  • le stéarate de macrogol
  • le parahydroxybenzoate de méthyle (E218)
  • la paraffine liquide
  • le phénoxyéthanol
  • le parahydroxybenzoate de propyle (E216)
  • l’eau purifiée
  • l’alcool stéarylique
  • l’hydroxyde de sodium (E524) (pour ajuster le pH)

L’éflornithine a été mise au point dans les années 1970 et a été approuvée pour usage médicale en 1990. Elle figure sur la liste des médicaments essentiels de l’Organisation Mondiale de la Santé.

L’éflornithine est un inhibiteur de l’ornithine décarboxylase, une enzyme impliquée dans la prolifération et le fonctionnement des cellules. Elle a d’abord été étudiée en oncologie, mais s’est révélé actif contre la trypanosomiase. Ce médicament s’est révélé très efficace dans le traitement de la maladie du sommeil.

Malheureusement, l’éflornithine par voie parentérale s’est avéré trop chère pour les pays qui en avaient le plus besoin. Des considérations commerciales ont donc amené le fabricant à cesser sa production en 1995.

Au cours du traitement de la trypanosomiase, il a été constaté que certains patients perdaient leurs poils. Cela a conduit au développement d’une formulation topique destinée à ralentir la croissance des poils, ouvrant ainsi la voie à un marché cosmétique plus lucratif.

Quel est le mode d’action de ce traitement ?

Vaniqa est l’un des premiers médicaments topiques utilisés pour se débarrasser le visage des poils indésirables. C’est une crème anti repousse poil faite pour les femmes et elle ne devrait être utilisée que sur le visage et le menton. Elle n’épilera pas complètement les poils, mais elle est conçue uniquement pour ralentir leur croissance.

Les composants chimiques de la lotion bloquent la production d’une enzyme appelée ornithine décarboxylase (ODC). Pour que la peau produise de nouvelles cellules ciliées, elle a besoin de cette enzyme afin de produire les polyamines responsables de la croissance cellulaire. Sans l’enzyme, la peau est incapable de produire de nouvelles cellules. La crème Vaniqa aide à bloquer l’enzyme ODC, ralentissant ainsi la croissance des poils.

Cette crème anti repousse poil a été approuvée par la Food and Drug Administration en juillet 2000, ce qui en fait l’un des premiers médicaments approuvés pour l’épilation du visage et du menton.

Des études démontrant l’efficacité de Vaniqa sur l’hirsutisme facial

Dans plusieurs dizaines d’études, plus de 600 participants ont utilisé la crème pour éliminer les poils sur leurs visages. La crème a été appliquée deux fois par jour pendant 24 semaines. À la fin de la période de test, 70% des personnes appliquant la lotion présentaient des signes de réduction des poils, contre seulement 41% chez celles utilisant le placebo. Non seulement la présence globale des poils a été réduite, mais leur taux de croissance a également été réduit de 35%.

En outre, Vaniqa a considérablement réduit la douleur, ainsi que le temps nécessaire pour éliminer, traiter ou dissimuler les poils du visage. Le confort des patients dans divers contextes sociaux et professionnels a également été amélioré.

Les premiers signes d’amélioration devraient être observés dans les deux mois suivant le début du traitement. Si aucune amélioration n’est observée après quatre mois, le traitement doit être arrêté.

Commandez votre crème Vaniqa, livraison offerte

Comment utiliser la crème ?

La crème Vaniqa doit être appliquée sur les zones touchées du visage et sous le menton deux fois par jour, avec au moins huit heures d’intervalle entre deux utilisations consécutives. On commencera par nettoyer et sécher les zones de peau touchées, puis appliquera la crème en couche mince. On frottera soigneusement jusqu’à ce que la crème disparaisse.

Il ne faudrait pas appliquer la crème immédiatement après un rasage. Il faudrait attendre au moins cinq minutes avant d’appliquer Vaniqa si on a déjà utilisé des crèmes dépilatoires. Cela pourrait, en effet, provoquer des brûlures ou des picotements.

Il faudra aussi éviter d’appliquer la crème anti repousse poil sur une peau irritée ou lésée. Il faudra aussi faire attention à ne pas mettre la crème dans la bouche, le nez ou les yeux. On rincera la zone à l’eau froide en cas de contact accidentel.

Il faudra se laver les mains après avoir appliqué la crème. Pour un effet maximal, il ne faudrait pas nettoyer la zone traitée dans les quatre heures suivant l’application de la crème. Il ne faut pas non plus utiliser des produits cosmétiques (y compris les écrans solaires) sur les zones traitées.

La crème Vaniqa est exclusivement destinée à un usage externe. Elle ne doit être utilisée que sur le visage et sous le menton. Si la peau est irritée par la crème anti repousse poil, on peut essayer de l’utiliser une fois par jour. Si l’irritation persiste, il faudra arrêter d’utiliser la crème et consulter un médecin.

Une maladie sous-jacente à l’origine de cette pilosité excessive doit être étudiée et traitée avant d’utiliser Vaniqa.

Vaniqa réduit le taux de croissance des poils aussi longtemps que le traitement est poursuivi. Après l’arrêt de l’utilisation de Vaniqa, les cheveux repoussent généralement après deux mois environ.

Quels sont les effets secondaires de l’éflornithine ?

L’acné qui survient chez 7 à 14% des patients  utilisant vaniqa est l’effet indésirable le plus souvent signalé. D’autres problèmes cutanés sont moins fréquents aussi rapportés. Il s’agit, entre autres, de réactions dues à la pilosité croissante, de chute des cheveux, de sensations de brûlure, de fourmillements, de peau sèche, de démangeaisons, de rougeurs. Les effets indésirables les plus couramment observés avec ce médicament sont les maux de tête et les plaques enflées, parfois rougies et contenant du cheveu emprisonné

D’autres effets secondaires importants, mais moins courants, sont

  • des lèvres gonflées,
  • la nausée,
  • un engourdissement,
  • une dermatite de contact,
  • l’herpès simplex.

Ce médicament devrait être utilisé avec prudence chez les femmes ayant une insuffisance rénale ou hépatique. Il ne faudrait pas l’utiliser chez les filles de moins de 18 ans et chez les hommes. Ce médicament ne doit pas être utilisé par les personnes allergiques à l’un ou l’autre de ses composants. Il faudrait informer le médecin ou le pharmacien si le patient a déjà eu une telle allergie.

De même, ceux qui pensent avoir une réaction allergique, devrait arrêter d’utiliser ce médicament et informer leur médecin ou le pharmacien immédiatement.

Quels sont les effets de ce médicament sur la grossesse et l’allaitement ?

Tout au long des essais cliniques, les données relatives à un nombre limité de grossesses exposées indiquent qu’il n’existe aucune preuve clinique indiquant que le traitement affecte négativement les mères ou le fœtus.

Parmi les 22 grossesses survenues au cours des essais, seulement 19 se sont produites pendant que la patiente utilisait Vaniqa. Sur ces 19 grossesses, il y avait 9 nourrissons en bonne santé, 5 avortements non urgents, 4 avortements spontanés et 1 anomalie congénitale. À ce jour, aucune autre donnée épidémiologique pertinente n’est disponible.

Les études chez l’animal ont montré une toxicité sur la reproduction. Le risque potentiel pour l’homme est inconnu. Par conséquent, les femmes enceintes ou planifiant une grossesse doivent utiliser un autre moyen de gestion des poils du visage.

On ignore si l’éflornithine et ses métabolites sont excrétés dans le lait maternel. Les femmes ne doivent donc pas utiliser Vaniqa pendant qu’elles allaitent.

Femme se rasant les poils du visage

Une pilosité extrême peut être vécue comme un handicap

Quels sont les autres traitements disponibles pour l’hirsutisme ?

Plusieurs traitements étaient jusqu’ici disponibles pour la gestion de cette maladie.

Médicaments

Avec les médicaments traditionnels, il faut jusqu’à six mois avant de constater une différence significative dans la croissance des poils. Ces médicaments comprennent:

  • les contraceptifs oraux: les pilules contraceptives ou autres contraceptifs hormonaux, qui contiennent des œstrogènes et des progestatifs, traitent l’hirsutisme causé par la production d’androgènes. Les contraceptifs oraux sont un traitement courant de l’hirsutisme chez les femmes qui ne veulent pas d’une grossesse. Les effets secondaires possibles incluent les vertiges, les nausées, les maux de tête et les maux d’estomac.
  • les anti-androgènes: ces types de médicaments empêchent les androgènes de se fixer à leurs récepteurs dans le corps. On les prescrit parfois si les contraceptifs oraux ne sont pas assez efficaces. L’anti-androgène le plus couramment utilisé pour traiter l’hirsutisme est la spironolactone (Aldactone). Parce que ces médicaments peuvent causer des anomalies congénitales, il est important d’utiliser une contraception lors de leur utilisation.

Procédures

Pour éliminer définitivement les poils indésirables, les options comprennent:

  • l’électrolyse: ce traitement naturel consiste à insérer une petite aiguille dans chaque follicule pileux. L’aiguille émet une impulsion électrique pour endommager et éventuellement détruire le follicule. Le patient peut avoir besoin de plusieurs traitement L’électrolyse est efficace mais peut être douloureuse. Une crème anesthésiante étendue sur la peau avant le traitement pourrait réduire l’inconfort.
  • la thérapie au laser: un faisceau de lumière hautement concentrée (laser) passe sur la peau pour endommager les follicules pileux et empêcher la croissance des poils. Plusieurs traitements peuvent être nécessaires. Le patient peut développer une rougeur et un gonflement de la peau après une thérapie au laser. La thérapie au laser est coûteuse et comporte un risque de brûlure et de décoloration de la peau, en particulier chez les personnes à la peau bronzée ou foncée.

Cette crème anti repousse poil demeure une bien meilleure alternative si on la compare aux traitements ci-dessus cités.

Mode de vie et remèdes maison

Les méthodes d’auto-traitement pour éliminer les poils indésirables du visage et du corps incluent:

  • l’épilation mécanique : utiliser une pince à épiler est une bonne méthode pour éliminer quelques poils errants, mais n’est pas utile pour traiter une grande surface.
  • le rasage: le rasage est rapide et peu coûteux, mais il doit être répété régulièrement car il n’enlève les poils qu’à la surface de la peau.
  • l’épilation à la cire: l’épilation à la cire implique l’application de cire chaude sur la peau, là où les poils indésirables se développent. L’épilation à la cire enlève rapidement les poils d’une grande surface, mais elle peut parfois causer une irritation de la peau et des rougeurs.
  • l’épilation chimique: généralement disponibles sous forme de gels, de lotions ou de crèmes qu’on répand sur la peau, les dépilatoires chimiques agissent en décomposant la structure protéique de la tige pilaire. Certaines personnes sont allergiques aux produits chimiques qu’ils contiennent.

Pourquoi choisir Vaniqa ?

Crème VaniqaL’hirsutisme peut causer une grande détresse psychologique et des difficultés à s’insérer dans la société. Les femmes atteintes d’hirsutisme facial ont tendance à éviter les contacts sociaux. La maladie provoque aussi des symptômes d’anxiété et de dépression.

Une pilosité excessive peut avoir un impact négatif sur la confiance en soi et la qualité de vie. Jusqu’ici, les femmes souffrant de cette affection devait soit se raser continuellement, soit se soumettre à des thérapies douloureuses comme l’électrolyse ou subir une thérapie hormonale avec les conséquences que cela suppose.

Vaniqa offre un moyen pratique et très sûr de résoudre ce problème. Le traitement peut commencer à fonctionner en moins de huit semaines et offre des améliorations significatives pour beaucoup de ceux qui l’utilisent.

Des études ont montré que 35% des femmes traitées avec cette crème vendue en pharmacie avaient des résultats positifs, ce qui signifie qu’elles ont montré une «amélioration marquée» après l’avoir utilisée. On peut appliquer ce traitement pour gérer avec succès l’hirsutisme du visage, augmenter la confiance en soi et améliorer son apparence.

Comparé aux traitements traditionnels de l’hirsutisme, cette crème vendue en pharmacie demeure la meilleure alternative. Elle est peu coûteuse. Elle induit moins d’effets secondaires et les résultats sont visibles au bout de quelques semaines, loin des 6 mois que requièrent les traitements hormonaux. Elle propose un moyen simple, naturel et très efficace de gérer cette pathologie qui complique la vie de nombreuses femmes à travers la planète.

Achetez tout de suite la crème Vaniqa

Sources :

http://buffalomedicalgroup.com/wp-content/uploads/2017/08/Vaniqa-Cream.pdf

https://reference.medscape.com/drug/vaniqa-eflornithine-cream-343560#5

https://www.clickpharmacy.co.uk/vaniqa

https://onlinedoctor.lloydspharmacy.com/uk/facial-hair-removal/vaniqa

Does Vaniqa Hair Removal Cream for the Face Work?

https://www.liveabout.com/vaniqa-hair-removal-cream-information-and-review-3013486

https://www.netdoctor.co.uk/medicines/skin-hair/a8628/vaniqa-cream-eflornithine/

https://www.pharmacy2u.co.uk/vaniqa.html

https://www.medicines.org.uk/emc/product/6398/smpc

https://www.simpleonlinepharmacy.co.uk/online-doctor/female-facial-hair/

https://www.mayoclinic.org/drugs-supplements/eflornithine-topical-route/precautions/drg-20063628?p=1

https://www.webmd.com/drugs/2/drug-19858/eflornithine-topical/details

https://www.mayoclinic.org/diseases-conditions/hirsutism/diagnosis-treatment/drc-20354941

https://www.ema.europa.eu/medicines/human/EPAR/vaniqa

https://www.nps.org.au/medical-info/medicine-finder/vaniqa-cream

http://www.vaniqa.com/

https://www.drugs.com/vaniqa.html

https://www.vulgaris-medical.com/encyclopedie-medicale/hormones-androgenes