Chaque année, 80 000 opérations sont réalisées dans le cadre du traitement de l’hypertrophie de la prostate, pour un effectif de 2 millions de patients français concernés. Cependant, la vérité est que cette pathologie, qui concerne 82% des hommes entre 71 à 80 ans, peut très bien être traitée avec des médicaments spécifiques, dont le finastéride.

Il est normal que la glande prostatique d’un homme s’élargisse à partir de ses 40 ans : on parle ici de l’hypertrophie bénigne de la prostate, ou de l’hyperplasie de la prostate. Cet élargissement peut cependant entraîner un large éventail de symptômes liés à la miction, tout comme des problèmes associés à la vessie et aux reins.

Acheter Finasteride au meilleur prix, consultation et ordonnance en ligne

La prostate

Se trouvant seulement chez les hommes, la prostate est une petite glande localisée dans le bassin, entre le pénis et la vessie. Sa fonction principale est de produire un liquide épais blanc qui s’amincit au contact d’une protéine appelée antigène prostatique spécifique. Ce liquide est ensuite mélangé avec le fluide produit par les testicules, pour créer du sperme et enrichir les spermatozoïdes.

A mesure que l’âge s’avance, il est normal que la prostate grossisse progressivement. Ce phénomène naturel commence généralement vers la quarantaine, et d’aucuns pensent qu’il est causé par des changements hormonaux. Seulement, il peut causer des difficultés à uriner et peut entraîner des problèmes et douleurs de la vessie et des reins.

Cela dit, l’élargissement peut survenir à la suite de l’hyperplasie (augmentation du nombre de cellules) et de l’hypertrophie (augmentation de la taille des cellules). Dans tous les cas, une hypertrophie de la prostate n’est pas associée à un cancer de la prostate. Cependant, cette dernière pathologie peut survenir chez les patients présentant ou non une hypertrophie de la prostate.

Les symptômes connus de l’hypertrophie bégnine de la prostate

Hypertrophie de la prostateBeaucoup d’hommes craignent que l’hypertrophie de la prostate soit liée à un risque accru de cancer de la prostate. Mais rappelons que ce n’est pas le cas. Le risque de cancer de la prostate n’est pas plus élevé pour les hommes souffrant d’hypertrophie que pour les hommes « normaux ».

Lorsque la prostate grossit, elle rétrécit l’urètre et peut, dans ce cas, obstruer l’écoulement de l’urine. Ce trouble peut entraîner des problèmes aussi divers que :

  • L’envie fréquente d’uriner
  • Le besoin soudain d’uriner
  • La nocturie : le besoin fréquent d’uriner la nuit (urines nocturnes)
  • La difficulté à faire démarrer le jet d’urine
  • Le débit variable de l’urine
  • La difficulté à vider complètement la vessie

Les professionnels de santé désignent couramment l’ensemble des symptômes urinaires associés à l’hypertrophie par le terme de tractus urinaire inférieur. La nature et la gravité des symptômes peuvent varier : certaines victimes peuvent ne présenter aucun symptôme, tandis que pour d’autres, les symptômes peuvent être très problématiques et douloureuses. Une hypertrophie sévère peut également entraîner :

  • La compression de l’urine dans les reins
  • L’élargissement ou l’épaississement de la vessie
  • La formation de pierres vésicales
  • L’infection des voies urinaires
  • Le saignement de l’urètre
  • L’incapacité à uriner

Bien évidemment, n’importe laquelle de ces situations pathologiques peut causer des dommages sévères à la vessie, à l’urètre et aux reins. En cas de brûlures, de saignements ou de douleurs survenues en urinant, il est indispensable de consulter un professionnel de santé. L’incapacité à uriner est une urgence médicale qui nécessite des soins immédiats.

Le traitement de l’hypertrophie bégnine de la prostate

FinasterideLe traitement n’est nécessaire que si l’hypertrophie de la prostate entraîne des symptômes plus ou moins graves. Traditionnellement, les médecins recourent à trois approches pour le suivi de la pathologie : le suivi passif, le traitement médical et le traitement chirurgical.

Il existe différents types de voies de solutions pour traiter le gonflement de la prostate, dont la médication et la chirurgie. La chirurgie de la prostate la plus courante est la résection trans-urétrale de la prostate. En revanche, le suivi passif peut être recommandé si les symptômes ne sont pas suffisamment graves, ou ne nuisent pas à la vie quotidienne du patient. Dans ce cas, l’évolution de la maladie est contrôlée régulièrement, et un traitement sera conseillé en cas d’aggravation des symptômes.

En outre, les professionnels de santé font aussi recours à différents médicaments pour traiter l’hypertrophie bégnine de la prostate. Dans le cadre d’une médication, c’est le finastéride, associé au dutastéride, qui est largement utilisé pour traiter la pathologie et atténuer ses symptômes. Il agit en bloquant l’action d’une hormone appelée di-hydro-testostérone (DHT) sur la prostate, pouvant ainsi réduire la taille de la prostate et atténuer les symptômes associés.

Traiter l’hypertrophie avec le finastéride, un médicament sans ordonnance

Le finastéride est un agent actif appartenant au groupe des inhibiteurs de la 5 alpha-réductase. Principalement utilisé dans le traitement de l’hypertrophie bénigne de la prostate, et éventuellement de la calvitie, il s’utilise seul ou en association avec un médicament de type alpha-bloquant. Le finastéride agit en atténuant les symptômes apparaissant dans le cadre d’une hypertrophie. Il peut s’agir de la réduction du débit urinaire, de la difficulté d’uriner, du besoin nocturne fréquent d’uriner (la nocturie), ou la difficulté à démarrer le jet urinaire.

Les résultats du traitement à base de finastéride s’observent sur le moyen terme : au moins six mois s’écoulent pour pouvoir observer ses effets. En revanche, l’utilisation de cette médication peut dispenser du recours à une intervention chirurgicale dans le cadre de l’hypertrophie bégnine de la prostate.

Le finastéride se présente généralement sous la forme d’un comprimé bleu appelé « proscar » (médicament sans ordonnance, qui, lui-même, contient 5 mg de finastéride. Les médecins recommandent habituellement une dose adulte de 5 mg, prise une fois par jour. L’établissement de cette dose dans l’ordonnance dépend du poids du patient, de son état de santé et des autres traitements médicamenteux en cours.

Parmi ses effets secondaires, le finastéride peut influer sur la qualité des spermatozoïdes. Il est alors recommandé d’utiliser des préservatifs en raison du risque de malformations congénitales qui peuvent affecter la grossesse. Autres effets secondaires, l’impuissance et l’insuffisance de spermatozoïdes peuvent aussi survenir lors de la prise du finastéride. Habituellement, ces effets secondaires disparaissent à mesure que le corps s’habitue à l’agent actif.

Acheter Finasteride au meilleur prix, consultation et ordonnance en ligne

Finastéride, un médicament contre l’hypertrophie de la prostate
4.2 (84.62%) 13 vote[s]