Une hernie hiatale se traduit par le glissement des organes abdominaux (généralement l’estomac) à travers le diaphragme dans le compartiment central de la poitrine. La maladie peut entraîner un reflux gastro-œsophagien (RGO) ou un reflux laryngopharyngé (LPR) avec des symptômes tels qu’un goût d’acide dans le fond de la bouche ou des brûlures d’estomac. Les facteurs de risque les plus courants sont l’obésité et le vieillissement. Le diagnostic peut être confirmé par endoscopie ou imagerie médicale.

Les symptômes de ce roulement d’organe peuvent être atténués par des modifications telles que le relèvement de la tête du lit, la perte de poids et l’adaptation des habitudes alimentaires. Les médicaments qui réduisent l’acide gastrique peuvent également aider à soulager les symptômes, mais ils peuvent également entraîner des effets indésirables importants. Si la condition ne s’améliore pas avec les médicaments, une intervention chirurgicale peut être nécessaire.

Quels sont les symptômes d’une hernie hiatale ?

La plupart des petites hernies hiatales ne provoquent ni signes, ni symptômes. Mais les plus grandes peuvent causer:

  • des brûlures d’estomac
  • une régurgitation d’aliments ou de liquides dans la bouche
  • un reflux d’acide gastrique dans l’œsophage
  • une difficulté à avaler
  • des douleurs thoraciques ou abdominales
  • un essoufflement
  • des vomissements de sang ou des selles noires pouvant indiquer un saignement gastro-intestinal
Hernies hiatales et douleurs d'estomac

Une hernie hiatale peut provoquer des brûlures d’estomac

Le grand imitateur

Ce glissement d’organe a parfois été appelée le «grand imitateur», car ses symptômes peuvent ressembler à ceux de nombreux autres troubles. Une personne atteinte de cette affection peut ressentir des douleurs thoraciques, un essoufflement (causé par l’effet de la hernie sur le diaphragme), des et des palpitations cardiaques (dues à une irritation du nerf vague). Les aliments avalés peuvent causer un inconfort dans le bas de l’œsophage jusqu’à ce qu’ils passent à l’estomac. En outre, les hernies hiatales entraînent parfois des brûlures d’estomac, ainsi que des douleurs à la poitrine.

Cependant, dans la plupart des cas, cette maladie ne provoque aucun symptôme. La douleur et l’inconfort sont dus au reflux d’acide gastrique, d’air ou de bile. Bien qu’il existe plusieurs causes de reflux acide, ce phénomène est généralement dû à cette pathologie.

Chez le nouveau-né, la présence de cette maladie peut être identifiée d’après des symptômes tels que des difficultés respiratoires, une respiration rapide ou une augmentation du rythme cardiaque.

Cas particulier d’une hernie para-œsophagienne

Une hernie para-œsophagienne est un type moins commun mais plus grave dans lequel seul l’estomac glisse dans la cavité thoracique. Les hernies comme celles-ci peuvent souvent causer un coincement des aliments dans l’œsophage. L’œsophage peut également se tordre, coupant ainsi l’irrigation sanguine.

Cela dit, la plupart des hernies para-œsophagiennes ne causent pas de symptômes si elles sont petites. Si elles grossissent et commencent à comprimer l’œsophage, elles peuvent provoquer un blocage des aliments au milieu de la poitrine lorsque le patient essaie d’avaler.

Hernie incarcérée

Si la hernie glisse encore plus loin dans la cavité thoracique, elle peut provoquer un emprisonnement dans le hiatus et entraîner:

  • une douleur à la poitrine après les repas
  • une douleur et une distension de la partie supérieure de l’estomac
  • une douleur thoracique aiguë qui ne peut pas être traitée avec des antiacides
  • une difficulté à avaler (dysphagie)
  • un essoufflement (dyspnée)
  • une incapacité à vomir
  • des vomissements évoluant progressivement vers un haut-le-cœur
  • des selles noires ou poisseuses
  • des vomissements de sang

Tous ces symptômes sont les signes d’une hernie hiatale incarcérée, une maladie pouvant entraîner l’étranglement de l’approvisionnement en sang et la perforation gastrique. Une hernie incarcérée doit toujours être considérée comme une urgence médicale nécessitant un traitement immédiat

Classification des hernies hiatales

Quatre types de hernie hiatale œsophagienne été identifiés:

Type I

Le type I est également connu sous le nom de hernie hiatale glissante. Il se caractérise par un élargissement du tunnel musculaire hiatal et une laxité circonférentielle du ligament phréno-œsophagien, permettant à une partie du cardia gastrique de glisser vers le haut dans le médiastin postérieur. Les hernies glissantes sont le type le plus courant et représentent 95% de toutes les hernies hiatales.

Type II

Une hernie de type II résulte d’un défaut localisé du ligament phréno-œsophagien alors que la jonction gastro-œsophagienne reste fixée au fascia pré-aortique et au ligament arqué médian. Le fundus gastrique sert alors de point principal. Bien que les hernies de type II soient associées à un reflux, leur principale signification clinique réside dans le risque de complications mécaniques.

Type III

Les hernies de type III comportent des éléments des types I et II. Avec l’élargissement progressif de la hernie à travers le hiatus, le ligament phréno-œsophagien s’étire, déplaçant la jonction gastro-œsophagienne au-dessus du diaphragme, ajoutant ainsi un élément de glissement à la hernie de type II.

Type IV

La hernie hiatale de type IV est associée à un important défaut du ligament phréno-œsophagien, permettant à d’autres organes, tels que le côlon, la rate, le pancréas et l’intestin grêle, de pénétrer dans le sac herniaire.

Quelle est l’incidence d’une hernie de l’estomac ?

L’incidence des hernies hiatales augmente avec l’âge. Environ 60% des personnes âgées de 50 ans et plus ont ce roulement d’organe. Parmi ceux-ci, 9% sont symptomatiques, en raison du bon fonctionnement du sphincter œsophagien inférieur. 95% de celles-ci sont des hernies hiatales glissantes, dans lesquelles le sphincter œsophagien inférieur dépasse le diaphragme. Seulement 5% sont de type roulant.

Les hernies hiatales sont plus courantes en Amérique du Nord et en Europe occidentale et rares dans les communautés rurales africaines. Certains ont suggéré qu’une carence en fibres alimentaires et l’utilisation d’une position assise haute pour la défécation pourraient augmenter le risque.

Quelles sont les causes d’une hernie hiatale ?

Normalement, l’espace où l’œsophage passe à travers le diaphragme est scellé par la membrane phréno-œsophagienne, une fine bande de tissu reliant l’œsophage au diaphragme. Ainsi, la cavité thoracique et la cavité abdominale sont séparées l’une de l’autre.

Comme les muscles de l’œsophage se contractent et que l’œsophage se raccourcit à chaque déglutition, cette membrane doit être élastique pour permettre à l’œsophage de se déplacer vers le haut et le bas. La physiologie normale permet à la jonction gastro-œsophagienne, où se rejoignent l’œsophage et l’estomac, de se déplacer. Au repos, la jonction gastro-œsophagienne doit être située sous le diaphragme et dans la cavité abdominale.

Un constat : la faiblesse d’une membrane

Au fil du temps, la membrane phréno-œsophagienne peut s’affaiblir et une partie de l’estomac peut hernier à travers la membrane. Elle peut rester en permanence au-dessus du diaphragme ou se déplacer d’avant en arrière sur le diaphragme : on parle alors de hernie hiatale.

Cause inconnue mais quelques facteurs de risque identifiés

La maladie est courante et, dans la majorité des cas, la cause est inconnue. Elle peut être présente à la naissance ou se développer plus tard dans la vie.

Une augmentation de la pression abdominale causée par la manutention d’objets lourds, une toux fréquente ou difficile, des éternuements violents, des vomissements fréquents et une agitation pendant la défécation est l’une des causes les plus fréquentes de cette maladie.

Des changements liés à l’âge dans le diaphragme, une blessure dans la région œsophagienne, un hiatus congénital important et une pression persistante et intense sur les muscles environnants sont des causes possibles de cette affection.

La hernie hiatale se produit le plus souvent chez les femmes, les personnes en surpoids et les personnes de plus de 50 ans.

Comment diagnostique-t-on une hernie hiatale ?

Plusieurs tests peuvent être effectués pour aider à diagnostiquer cette affection. Celles-ci comprennent une radiographie de la poitrine, une procédure d’endoscopie, des études manométriques sur l’œsophage, un test de pH et des analyses de vidange gastrique :

  1. La radiographie de la poitrine implique de boire un liquide spécial, puis de passer la poitrine aux rayons X pour mieux voir les problèmes de l’œsophage et de l’estomac. Elle montre également à quel point ce glissement d’organe est gros et s’il y a une torsion de l’estomac à la suite de la hernie.
  2. Une endoscopie est une procédure au cours de laquelle on examine l’intérieur du système digestif supérieur à l’aide d’un endoscope (instrument long, mince et flexible, d’environ 1/2 pouce de diamètre).
  3. Une manométrie œsophagienne mesure la force et la coordination musculaire de l’œsophage lorsque le patient avale des aliments.
  4. Un test de pH mesure les niveaux d’acide dans l’œsophage et aide à déterminer quels symptômes sont liés au reflux.
  5. Les analyses de vidange gastrique examinent à quelle vitesse les aliments quittent l’estomac. Les résultats de ce test sont particulièrement importants chez les patients présentant des nausées et des vomissements.

Comment se traite une hernie hiatale ?

La plupart des personnes atteintes de ce glissement d’organe ne présentent aucun signe ou symptôme et n’ont donc pas besoin de traitement. Pour ceux qui présentent des signes et des symptômes, tels que des brûlures d’estomac et des reflux acides récurrents, des médicaments ou une intervention chirurgicale sont nécessaires.

Les médicaments

Si le patient présente des brûlures d’estomac et un reflux acide, le médecin pourra lui recommander comme traitement :

  • des antiacides qui neutralisent l’acide gastrique : Les antiacides, tels que Mylanta, Rolaids et Tums, peuvent apporter un soulagement rapide. La surutilisation de certains antiacides peut cependant provoquer des effets indésirables, tels que des diarrhées ou parfois des problèmes rénaux.
  • des médicaments pour réduire la production d’acide : Ces médicaments, appelés inhibiteurs des récepteurs H-2, comprennent la cimétidine (Tagamet famotidine (Pepcid), la nizatidine (Axid) et la ranitidine (Zantac). Des versions plus puissantes sont disponibles sur ordonnance.
  • des médicaments qui bloquent la production d’acide et guérissent l’œsophage : Ces médicaments, appelés inhibiteurs de la pompe à protons sont des inhibiteurs de l’acide plus puissants que les inhibiteurs du récepteur H-2. Ils permettent aux tissus de l’œsophage endommagés de guérir. Les inhibiteurs de la pompe à protons en vente libre comprennent le lansoprazole (Prevacid 24HR) et l’oméprazole (Prilosec, Zegerid).

La chirurgie

Parfois, ce roulement d’organe nécessite une intervention chirurgicale. La chirurgie s’adresse généralement aux personnes qui ne répondent pas bien aux traitements destinés à soulager les brûlures d’estomac et le reflux acide, ou qui présentent des complications telles qu’une inflammation grave ou un rétrécissement de l’œsophage.

La chirurgie peut impliquer de tirer l’estomac dans l’abdomen et de réduire la taille de l’ouverture du diaphragme, de reconstruire un sphincter œsophagien ou de retirer le sac herniaire.

Le chirurgien peut aussi insérer une petite caméra et des outils chirurgicaux spéciaux à travers plusieurs petites incisions dans l’abdomen. L’opération est ensuite effectuée pendant que le chirurgien visualise des images de l’intérieur du corps du patient qui sont affichées sur un moniteur vidéo (chirurgie laparoscopique).

Parfois, la chirurgie utilise une seule incision dans la paroi thoracique (thoracotomie).

Chirurgie

Le roulement d’organe peut parfois nécessiter une intervention chirurgicale

Quel régime pour soulager une hernie hiatale ?

Pour ceux qui souffrent de ce glissement d’organes, ce qu’ils mangent peut faire la différence entre une bonne journée (ou une bonne nuit) et une mauvaise. L’alimentation peut jouer un rôle important dans le contrôle des symptômes, notamment les brûlures d’estomac et les reflux acides.

Aliments pouvant causer des symptômes de hernie hiatale (à éviter)

Les aliments suivants sont très acides ou peuvent affaiblir le sphincter œsophagien inférieur, ce qui facilitera le reflux des acides gastriques dans l’œsophage. Ils peuvent donc causer des brûlures d’estomac. A leur nombre, on compte :

  • les agrumes, comme les oranges, les pamplemousses et les citrons, ainsi que le jus d’orange, le jus de pamplemousse, le jus de canneberge et la limonade
  • le chocolat
  • les aliments gras et frits, tels que le poulet frit et les steaks de viandes grasses
  • l’ail et les oignons
  • la nourriture épicée
  • la menthe poivrée et la menthe verte
  • les aliments à base de tomates tels que les sauces à spaghetti, pizza, chili, salsa et jus de tomate
  • le café, thé (y compris les versions décaféinées) et l’alcool
  • les boissons gazeuses
  • les produits laitiers, tels que le lait entier, la crème glacée et les aliments à la crème.
  • l’huile et beurre

Aliments et boissons à consommer

Il reste encore beaucoup de bons aliments qui ne produisent pas autant d’acide dans l’estomac. De nombreux aliments entiers, par exemple, sont de bonnes options car ils ne sont pas transformés. Ils contiennent plus de fibres, ce qui peut aider à lutter contre le reflux acide. Au nombre des aliments les plus recommandés, on trouve :

  • les fruits autres que les agrumes, tels que les pommes, les poires, les melons et les baies
  • les légumes, tels que les artichauts, les carottes, les patates douces, les asperges, les courges, les haricots verts, les légumes-feuilles et les pois
  • les grains entiers
  • les noix et les graines, comme les amandes et les graines de chia
  • les protéines maigres
  • le yaourt
  • les laits végétaux, comme le lait de soja ou d’amande
  • certains jus, comme le jus d’aloe vera, de carottes ou de chou
Bananes, pommes et poires

Les fibres contenues dans les pommes et les poires aident à lutter contre le reflux acide

Comment cuisiner quand on a une hernie hiatale ?

Même la façon dont on cuisine et mange les aliments peut faire la différence. Les personnes souffrant de brûlures d’estomac devraient essayer de préparer leurs repas de manière saine. Par exemple, les aliments frits peuvent déclencher des brûlures d’estomac. En outre, manger trop en même temps peut également aggraver les symptômes.

Il est conseillé de cuisiner avec des matières grasses saines, telles que les huiles d’avocat, de noix de coco et d’olive. Il faudra manger des aliments entiers autant que possible. La teneur en fibres de ces aliments devrait aider à alléger le reflux acide. En outre, moins la nourriture est transformée, mieux c’est.

Manger peu et fréquemment au lieu de 3 gros repas par jour

En outre, il est recommandé de manger de petits repas toutes les heures au lieu de trois gros repas habituel. Ajouter des aliments probiotiques à son alimentation serait également une bonne idée. Les légumes, comme les cornichons, sont une option savoureuse. Le yogourt, le kéfir et le kombucha sont d’autres bons choix. Prendre un supplément probiotique est également une option.

De l’eau comme boisson

L’eau pure est la meilleure boisson qu’on puisse boire. L’idéal serait d’en boire huit verres d’eau par jour. Il est possible d’ajouter du citron à son eau pour augmenter son pouvoir d’acidification. Le citron est un fruit qui, bien qu’acide en dehors du corps, est métabolisé en sous-produits alcalins.

Privilégier les viandes maigres et peu grasses

On choisira des viandes maigres, telles que du poulet sans peau, de la viande peu grasse, de la dinde hachée au lieu du bœuf haché et du poisson. Les coupes de bœuf maigre comprennent les rondes, les mandrins, les surlonges et les longe. Les coupes de porc maigres comprennent le filet ou la côtelette.

Préférer les cuissons à l’eau et les grillades aux fritures

Il faudra cuire ou griller les aliments au lieu de les faire frire. Les légumes devraient être uniquement cuits à l’eau. Il faudra prendre soin de d’enlever le gras de la viande pendant la cuisson. Le patient utiliser parcimonieusement les assaisonnements. La plupart des assaisonnements sont acceptables dans la mesure où ils ne sont pas épicés, mais ils doivent être utilisés avec modération.

Choisir des produits ayant peu de matières grasses

On remplacera la crème glacée par des produits laitiers à faible teneur en matière grasse, tels que le yogourt à faible teneur en matière grasse.  Il faudra limiter le beurre, les huiles et les sauces à la crème. On utilisera un aérosol de cuisson en lieu et place de l’huile lors de la cuisson.

On choisira des ingrédients faibles en matières grasses ou sans matières grasses plutôt que des produits riches en matières grasses. Il faudra faire preuve de créativité, car il y a toutes sortes de façons de modifier les recettes. Il ne faudra pas avoir peur d’essayer de nouvelles choses.

Comment vivre avec un roulement stomacal ?

Outre les aliments, le patient peut prendre diverses mesures pour prévenir et traiter le reflux acide causé par son hernie hiatale. Il ne faudrait pas s’allonger après avoir mangé. Il faudrait essayer d’attendre au moins deux ou trois heures avant d’aller au lit après le dîner.

Une idée serait d’élever la tête de son lit d’environ 15 cm afin de pouvoir dormir plus confortablement. Les patients en surpoids devraient travailler avec leur médecin pour atteindre un poids sain. Ceux qui fument devraient arrêter de le faire. Il faudrait éviter les vêtements trop serrés, car ils peuvent aggraver les brûlures d’estomac. Il faudrait manger dans un endroit calme et reposant et éviter de manger debout.

Rester droit dans son fauteuil en mangeant permet aux aliments de passer en douceur entre l’œsophage et l’estomac. Prendre de petites bouchées et mâcher plus longtemps peut faciliter la digestion en réduisant le besoin d’acide gastrique. En évitant de manger trois heures avant le coucher, le patient est assuré que la nourriture a été digérée et qu’elle est moins capable d’occasionner un reflux.

Cannelle

La cannelle aiderait à réduire les douleurs liées aux maux d’estomac

Existe-il des traitements naturels contre la hernie hiatale ?

Outre les médicaments, des modifications du mode de vie et de l’alimentation, de simples remèdes maison peuvent aider à soulager les symptômes de ce roulement d’organe.

Le vinaigre de cidre de pomme

Le vinaigre de cidre est un excellent remède pour réduire les symptômes tels que les brûlures d’estomac et l’acidité. Bien que de nature acide, le vinaigre de cidre produit un effet alcalin dans le corps. Il faudra ajouter 1 à 2 cuillerées à thé de vinaigre de cidre de pomme cru non filtré à un verre d’eau tiède. Le patient sirotera lentement ce breuvage avant les repas.

La cannelle

Cette épice populaire aide à calmer les douleurs d’estomac. Il peut soulager les douleurs abdominales et les ballonnements, surtout après un repas. Il agit également comme antiacide naturel. Il faudra ajouter ½ cuillère à café de cannelle en poudre dans une tasse d’eau chaude. On couvrira et on laissera infusera quelques minutes. Le patient devra boire ce thé pendant qu’il est encore chaud, 2 ou 3 fois par jour.

La camomille

La camomille, connue pour ses propriétés anti-inflammatoires, est un remède naturel contre les hernies hiatales. Il peut soulager les maux d’estomac, soigner les brûlures d’estomac et détendre les muscles du tube digestif. Pour ce faire, on mélangera 1 cuillère à café de camomille séchée dans une tasse d’eau chaude. On couvrira et on laissera infuser 5 minutes. On filtrera ensuite et on y ajoutera du miel. Ce remède devra être lentement siroté jusqu’à 4 fois par jour, surtout entre les repas.

Massage abdominal

Le massage abdominal a de nombreux avantages, notamment le soulagement de la douleur et du stress. La réalisation d’un automassage abdominal cible principalement la partie la plus haute de la cavité abdominale, soulageant ainsi l’inconfort et les symptômes de hernie hiatale. Il aide également à renforcer les muscles de l’estomac.

Sources :

Home Remedies for Hiatal Hernias

11 Effective Home Remedies for Hiatal Hernia

https://www.mayoclinic.org/diseases-conditions/hiatal-hernia/diagnosis-treatment/drc-20373385

https://www.webmd.com/digestive-disorders/hiatal-hernia#1

https://www.webmd.com/digestive-disorders/hiatal-hernia-diet-tips#1

https://my.clevelandclinic.org/health/diseases/8098-hiatal-hernia/outlook–prognosis

https://www.healthline.com/health/hiatal-hernia#prevention

https://www.cedars-sinai.org/health-library/diseases-and-conditions/h/hiatal-hernia.html

Hernie hiatale
5 (100%) 1 vote