Un kyste sébacé est une anomalie cutanée se traduisant par une petite masse pouvant contenir une matière liquide ou semi-liquide. C’est une manifestation non cancéreuse. On trouve les kystes sébacés principalement sur le visage, le cou ou le torse. Ils grandissent lentement, mais peuvent devenir inconfortables s’ils ne sont pas contrôlés.

Un examen physique et des antécédents médicaux suffisent généralement pour poser le diagnostic. Dans certains cas, ils peuvent être examinés plus en profondeur pour détecter des signes de cancer. Avec la chirurgie, un kyste peut généralement être excisé dans son intégralité. Une fois complètement retiré, il ne resurgira pas. Toutefois, si le patient a une prédisposition à la formation de kystes, d’autres kystes peuvent se développer dans la même zone.

Quels sont les signes et symptômes d’un kyste sébacé ?

Le cuir chevelu, les oreilles, le dos, le visage et la partie supérieure du bras sont les sites communément affectés par les kystes sébacés, bien qu’ils puissent apparaître n’importe où sur le corps, à l’exception des paumes des mains et de la plante des pieds. Chez les hommes, le scrotum et la poitrine sont un endroit commun à leur formation. Ils sont plus fréquents dans les zones les plus velues. Laissés sans traitement, ils peuvent entraîner une perte de cheveux sur la surface de la peau immédiatement au-dessus du kyste. Ils sont lisses au toucher, varient en taille et sont généralement de forme ronde.

Ce sont généralement des masses mobiles pouvant contenir des tissus et des fluides fibreux, une substance grasse kératinique qui ressemble à du fromage blanc. Ces masses peuivent aussi renfermer un fluide quelque peu visqueux, contenant du matériel purulent et sanglant. La nature du contenu d’un kyste sébacé et de sa capsule environnante diffère selon que le kyste est infecté ou non.

Les petits kystes ne sont généralement pas douloureux. Mais, les gros peuvent être inconfortables ou très douloureux. Lorsqu’ils sont situés sur le visage ou le cou, les gros kystes peuvent causer de la pression et de la douleur. Ils sont généralement remplis de flocons blancs de kératine, qui est également un élément clé de la peau et des ongles. La plupart sont doux au toucher.

Un kyste sébacé est considéré comme inhabituel, et peut-être cancéreux s’il présente les caractéristiques suivantes:

  • diamètre supérieur à cinq centimètres,
  • taux de réapparition rapide après avoir été retiré,
  • des signes d’infection, tels qu’une rougeur, une douleur ou du pus.
Kyste sébacé derrière l'oreille

Kyste sébacé derrière l’oreille

Quelles en sont les causes ?

Les termes « kystes sébacés » et « kystes épidermoïdes » sont parfois confondus, mais ils sont différents. Les vrais kystes sébacés proviennent des follicules pileux, alors que les kystes épidermoïdes se développent à partir des cellules de la peau.

Les kystes sébacés se produisent souvent après que le follicule pileux ait gonflé. Ils proviennent des glandes sébacées, les glandes qui sécrètent la matière grasse dénommée sébum qui aide à lubrifier la peau et les cheveux.

Les kystes peuvent se développer si la glande sébacée ou son conduit se bloque. Cela se produit généralement à la suite d’un traumatisme. Le traumatisme peut être une égratignure, une plaie chirurgicale ou une affection cutanée telle que l’acné. Les kystes sébacés se développent lentement, de sorte que le traumatisme peut avoir eu lieu des semaines ou des mois avant que vous ne remarquiez le kyste.

Les autres causes d’un kyste sébacé peuvent inclure un conduit déformé, des dommages lors d’une intervention chirurgicale et des maladies génétiques telles que le syndrome de Gardner ou le syndrome du naevus.

Les kystes épidermoïdes proviennent, quant à eux, de la peau. La surface de la peau, appelée épiderme, consiste en de fines couches de cellules et nous perdons constamment des cellules. Toutefois, lorsque les cellules pénètrent plus profondément dans la peau au lieu de desquamer, elles peuvent se multiplier, entraînant la formation de kystes.

Les cellules qui forment les parois des kystes sécrètent une protéine, la kératine. Lorsqu’un kyste se draine, les sécrétions peuvent avoir une odeur nauséabonde. Ces kystes sont parfois héréditaires. Par exemple, le stéatocystome multiplex est une maladie héréditaire rare caractérisée par la formation de plusieurs kystes sébacés.

Les kystes peuvent rester petits pendant des années ou ils peuvent continuer à grossir. Dans d’autres cas, un kyste sébacé peut disparaître tout seul.

Quelles sont les personnes les plus susceptibles de développer un kyste sébacé ?

Presque n’importe qui peut développer un ou plusieurs kystes sébacés. Mais, les personnes qui ont dépassé la puberté, ont des traumatismes de la peau ou souffrent de certaines maladies génétiques rares sont susceptibles de développer des kystes sébacés.

Quand consulter un médecin ?

La plupart des kystes sébacés ne causent pas de problèmes ou ne nécessitent pas de traitement. Consultez votre médecin si vous en avez un ou plusieurs kystes qui :

  • grandissent rapidement,
  • se rompent ou deviennent douloureux ou infectés,
  • se produisent dans un endroit constamment irrité,
  • vous gênent pour des raisons esthétiques,
  • se trouvent dans un endroit inhabituel, tel que sur un doigt ou un orteil.
Consulter son médecin

Ne pas hésiter à consulter son médecin

Comment se fait le diagnostic d’un kyste sébacé ?

Les médecins diagnostiquent généralement un kyste sébacé après un simple examen physique. Si votre kyste est inhabituel, votre médecin pourra vous prescrire des tests supplémentaires pour éliminer les soupçons de cancers. Vous pourriez aussi avoir besoin de ces tests si vous souhaitez retirer le kyste par voie chirurgicale.

Les tests courants utilisés pour un kyste sébacé comprennent la tomodensitométrie, les ultrasons et la biopsie au poinçon. La tomodensitométrie aide votre médecin à trouver la meilleure voie pour la chirurgie tandis que les ultrasons permettent d’identifier le contenu du kyste. La biopsie au poinçon consiste à retirer une petite quantité de tissu du kyste et à l’examiner.

Comment traiter un kyste sébacé ?

Le médecin peut traiter un kyste sébacé en le drainant ou en le retirant par voie chirurgicale. Généralement, les kystes sont enlevés. Ce n’est pas parce qu’ils sont dangereux mais plutôt pour des raisons esthétiques. Comme la plupart des kystes ne sont pas nocifs pour la santé, votre médecin vous permettra de choisir l’option thérapeutique qui vous convient le mieux.

Il est important de se rappeler que sans ablation chirurgicale, le kyste reviendra généralement. Le meilleur traitement consiste à assurer une élimination complète par chirurgie. Certaines personnes décident toutefois de ne pas recourir à la chirurgie, car cela peut causer des cicatrices.

Pour retirer votre kyste, le médecin peut faire une excision large, minimale ou une extraction au laser. L’excision large conventionnelle permet d’enlèver complètement le kyste mais peut laisser une grande cicatrice. L’excision minimale entraîne des cicatrices minimes, mais comporte un risque de retour du kyste. L’excision au laser par biopsie au poinçon consiste à faire un petit trou pour drainer le contenu. Les parois extérieures du kyste ainsi vidé sont enlevées environ un mois plus tard.

Une fois votre kyste retiré, votre médecin pourrait vous prescrire un onguent antibiotique pour prévenir l’infection. Vous devriez l’utiliser jusqu’à ce que le processus de guérison soit terminé. Vous pouvez également recevoir une crème cicatricielle pour réduire l’apparence des cicatrices chirurgicales.

Quelles sont les options chirurgicales pour le traitement d’un kyste sébacé ?

L’exérèse chirurgicale d’un kyste sébacé est une procédure simple qui permet de retirer complètement le kyste et son contenu. Trois approches générales sont utilisées: l’excision large traditionnelle, l’excision minimale et l’excision par biopsie au poinçon.

L’intervention chirurgicale ambulatoire typique pour l’élimination du kyste consiste à engourdir la zone entourant le kyste avec un anesthésique local, puis à utiliser un scalpel pour ouvrir la lésion, soit par une simple découpe au centre du gonflement, soit par une coupe ovale des deux côtés.

La personne qui effectue l’opération va faire sortir la kératine entourant le kyste, puis utiliser des ciseaux à tête émoussée ou un autre instrument pour maintenir l’incision grande ouverte tout en utilisant les doigts ou les forceps pour essayer de retirer le kyste.

Si le kyste peut être enlevé en une seule pièce, le « taux de guérison » est de 100%. Si, cependant, il est fragmenté et ne peut pas être entièrement récupéré, l’opérateur peut utiliser le curetage, puis cautériser la partie avec un outil d’électro-cautérisation afin de détruire les cellules résiduelles. Dans de tels cas, le kyste peut resurgir.

Dans les deux cas, l’incision est ensuite désinfectée et, si nécessaire, la peau est cousue par-dessus. Une cicatrice en résultera probablement. Une approche impliquant une incision, plutôt qu’une excision, a également été proposée.

Des options chirurgicales sont possibles

Des interventions chirurgicales sont possibles

Comment traiter un kyste sébacé infecté ?

Si un kyste a été infecté, il peut apparaître rouge à cause de l’inflammation. Les kystes infectés peuvent également avoir une apparence blanchâtre en raison de la présence de pus. Le pus peut avoir une odeur désagréable.

Un kyste infecté peut nécessiter des antibiotiques oraux ou un autre traitement avant ou après l’excision. Si le pus s’est déjà formé, alors l’incision et le drainage doivent être effectués en même temps que l’avulsion de la paroi du kyste avec une couverture antibiotique appropriée. Pour augmenter les chances de guérison d’un kyste infecté, on peut :

  • appliquer une compresse chaude
  • le garder propre en le lavant régulièrement avec un savon antimicrobien
  • éviter de le couvrir avec des cosmétiques

Si vous êtes préoccupé par un kyste infecté, demandez conseil à un professionnel de la santé. Un médecin peut prescrire un antibiotique. L’application de remèdes maison, tels que l’huile d’arbre thé, de vinaigre de cidre de pomme et d’aloe vera, peut aider.

Quelles sont les complications possibles ?

Les complications potentielles des kystes sébacés comprennent:

  • l’inflammation: un kyste sébacé peut devenir douloureux et gonflé, même s’il n’est pas infecté. Un kyste enflammé est difficile à éliminer. Votre médecin est susceptible de reporter son retrait jusqu’à ce que l’inflammation disparaisse.
  • la rupture: un kyste rompu entraîne souvent une infection qui nécessite un traitement rapide.
  • l’infection: les kystes peuvent être infectés et douloureux (abcès).
  • le cancer de la peau: dans de très rares cas, les kystes sébacés peuvent entraîner un cancer de la peau.

Existe-il des remèdes naturels contre les kystes sébacés ?

Les traitements communs des kystes sébacés consistent à drainer le liquide ou à retirer chirurgicalement le kyste. Cependant, il existe également des remèdes naturels très efficaces pour soigner les kystes sébacés. Voici quelques-uns des remèdes maison les plus efficaces pour venir à bout de ces affections cutanées.

L’hamamélis

L’hamamélis offre des propriétés astringentes étonnantes qui peuvent aider à guérir facilement le kyste sébacé. Pour traiter les kystes sébacés à la maison, appliquer des extraits d’hamamélis ou de la crème sur la partie affectée et laisser tremper pendant 10-15 minutes. Les tanins présents dans l’hamamélis enlèveront l’excès de sébum et resserreront les pores. Bien que la taille du kyste puisse diminuer dans les jours suivants, essayez ce remède pendant au moins une semaine pour obtenir de meilleurs résultats.

L’aloe vera

Aloe vera est un remède maison complet pour les problèmes de peau avec des propriétés étonnantes de guérison et de soulagement de la douleur. Appliquez le gel d’aloe vera directement sur le kyste. Le gel fournira un soulagement instantané de l’inconfort causé par le kyste. En quelques jours, les kystes commenceront à rétrécir. Pour des résultats encore meilleurs, vous pouvez également boire du jus d’aloe vera.

L’huile de théier

L’huile de théier a des propriétés anti-inflammatoires et antibactériennes, ce qui peut être très utile dans la guérison de divers problèmes de santé, tels que l’acné, les maux de tête, la toux, les verrues (nous ne parlons pas ici de verrues génitales), les acrochordons et les kystes sébacés. Appliquez de l’huile d’arbre à thé directement sur le kyste pour le traiter. Il ne traitera pas seulement le kyste mais empêchera également le risque d’infection.

L’huile de ricin pour kystes sébacés

L’huile de ricin fait également des merveilles avec les kystes. Il aide à réduire la taille du kyste et à soulager rapidement les démangeaisons. Trempez un coton-tige dans l’huile de ricin et appliquez doucement l’huile directement sur le kyste infecté.

Le curcuma

Le curcuma peut être très utile contre les kystes. Vous pouvez boire du lait de curcuma pour aider votre corps à guérir seul les kystes. Au cas où le kyste éclate, laissez tout le liquide s’écouler, appliquez une pâte de curcuma sur la zone et couvrez avec un chiffon propre. Cela permettra d’éviter le risque d’infection.

Sources :

https://www.onlymyhealth.com/effective-natural-remedies-to-cure-sebaceous-cysts-1470132974

https://www.healthline.com/health/sebaceous-cyst#outlook

https://www.everydayhealth.com/sebaceous-cyst/guide/

https://www.medicalnewstoday.com/articles/312361.php

https://my.clevelandclinic.org/health/diseases/14165-sebaceous-cysts/diagnosis-and-tests

https://www.mayoclinic.org/diseases-conditions/sebaceous-cysts/diagnosis-treatment/drc-20352706

Qu’est-ce qu’un kyste sébacé ?
5 (100%) 1 vote[s]