Complètement démocratisée aujourd’hui, et même un peu à la mode il faut le dire, la méditation reste néanmoins encore perçue comme une simple technique destinée à se relaxer et à évacuer le stress de nos vies surchargées. Pourtant, si les effets positifs sur la réduction des tensions nerveuses et autres angoisses émotionnelles ne sont plus à démontrer, des études ont également prouvé que la méditation n’agissait pas que sur l’esprit, mais que son impact bienfaisant profitait bel et bien directement au corps physique.

C’est ainsi qu’elle est aujourd’hui souvent employée pour contrer (ou en tout cas soulager) les phénomènes inflammatoires ou encore pour la gestion de la douleur, douleur qu’elle est capable de transformer d’intolérable à largement supportable. Il paraît évident qu’on ne saisit pas encore toute la portée d’une pratique régulière de la méditation, et que d’autres champs d’applications s’ouvriront petit à petit. Et justement, un tout nouveau pointe le bout de son nez : la méditation permettrait de faire fondre les kilos superflus comme la neige au soleil…

Comment la méditation peut-elle faire perdre du poids ?

Voilà une vraie bonne question car, c’est vrai, vu de l’extérieur, on ne voit peut-être pas très bien le rapport entre le calme mental et une silhouette affinée. Bien sûr, on sait vaguement que le stress fait grossir, mais bon. De là à dire que la méditation fait maigrir ! Et pourtant si. Mais peut-être faut-il poser une autre question pour pouvoir répondre à celle-ci : pourquoi l’équation diète calorique plus sport ne fonctionne que rarement sur le long terme ? Car ça, tout le monde l’a remarqué.

Mincir avec la méditation
Mincir avec la méditation, quel lien ?

On décide de revoir complètement sa copie alimentaire, on élimine le gras, le sucre et les portions trop gourmandes, on va suer des grosses gouttes dans une salle de sport 4 fois par semaine, on se pèse tous les jours pour s’apercevoir qu’on a perdu seulement 1 pauvre petit kilo en 3 semaines de cette discipline vécue comme une torture profondément injuste, et forcément, on abandonne, parce que faire des sacrifices sans obtenir de résultats, ça non !

Et voilà que nous touchons là le cœur du problème : entamer une démarche de perte de poids, c’est avant tout accepter un profond changement dans son mode de vie et ses habitudes. Et le mot clé est là : accepter. Voilà la seule façon de tenir un cap (quel qu’il soit) sur la durée. Car tout ce qui est fait sous la contrainte et avec une dominante de frustration ne peut durer qu’un temps. Et voilà bien en quoi la méditation peut vous aider à mincir : elle vous permettra d’accepter sereinement les efforts inévitablement nécessaires, et elle vous aidera à les vivre avec calme et peut-être même avec le sourire.

Méditer pour rester motivé(e) dans son objectif minceur

Quelle que soit la technique de méditation que vous appliquerez, une séance vous permettra de retrouver le calme au travers d’une sensation superbement déculpabilisante d’acceptation de ce qui est. Car bien souvent, les compulsions (de toutes sortes mais là focalisons nous sur les compulsions alimentaires) ne sont que l’expression d’une lutte intérieure et paradoxalement d’un rejet des choses. Il est assez surprenant la première fois de constater que si vous avez un petit creux avant de vous asseoir pour méditer, ce dernier aura complètement disparu au bout de 20 minutes de connexion à votre respiration et à votre moi profond. Comment cela se peut-il ?

Accepter un changement
La méditation vous aide à accepter le changement

Par définition, méditer c’est sortir de ses conditionnements, de tous ses fonctionnement automatiques qui nous font vivre sans être là, s’agiter sans savoir pourquoi, et bien sûr, manger sans s’en rendre vraiment compte. Autrement dit, bien que l’activité vue de l’extérieur apparaisse des plus passives, méditer revient bel et bien à reprendre les rênes de sa vie, à redevenir ce décideur, ce chef d’orchestre bienveillant qui sait pertinemment ce qui est bon pour lui et qui ne se laissera pas perturbé par le découragement ou la lassitude sur le chemin du mieux-être.

Intégrer la méditation de façon régulière à son quotidien, c’est la meilleure façon de s’entraîner à être déterminé et concentré vers un but qui est pour nous important, en l’occurrence l’objectif minceur, et ce en faisant littéralement disparaître les pièges de la déception et de l’abattement. Et tout ça simplement grâce à cette fameuse acceptation que la méditation nous apprend si bien.

La méditation pour mincir ? ça marche !
5 (100%) 1 vote[s]