La progestérone est très importante pour notre santé hormonale et notre système reproducteur. C’est l’une des hormones qui joue un rôle essentiel dans la régulation de nombreuses fonctions du corps, en particulier le cycle d’une femme. Il joue également un très grand rôle dans le maintien d’une grossesse. Le manque de progestérone peut donc avoir des effets extrêmement dommageables. En plus des symptômes comme les migraines, les changements d’humeur et l’irrégularité dans le cycle menstruel, les femmes souffrant d’un manque de progestérones naturelles avoir des difficultés à obtenir ou à conserver une grossesse. Solutionner ce problème est donc une priorité pour toutes les femmes.

Qu’est-ce que la progestérone ?

La progestérone est une hormone sexuelle féminine. Elle est produite principalement par les ovaires chaque mois après l’ovulation. C’est une partie cruciale du cycle menstruel et du maintien de la grossesse.

La progestérone aide à réguler votre cycle. Mais son rôle principal est de s’assurer que votre utérus soit prêt pour abriter une grossesse. Chaque mois après l’ovulation, la progestérone aide à épaissir la muqueuse de l’utérus pour éventuellement accueillir un ovule fécondé. S’il n’y a pas d’œuf fécondé, les niveaux de progestérone diminuent et les menstruations commencent. Si un ovule fécondé s’implante dans la paroi utérine, la progestérone aide à maintenir l’épaisseur de la muqueuse utérine pendant la grossesse.

La progestérone est également nécessaire au développement du sein et à l’allaitement. Elle compensent certains des effets de l’œstrogène, l’autre hormone féminine. Elle agit également de façon synergique avec la testostérone, le précurseur des hormones surrénaliennes. Les hommes produisent une petite quantité de progestérone pour aider au développement du sperme.

Chez la femme, la progestérone aide notamment à :

  • promouvoir le développement complet du fœtus pendant la grossesse
  • prévenir le développement sexuel secondaire
  • augmenter la libido autour de l’ovulation
  • activer les ostéoblastes pour augmenter la formation de nouveaux os
  • protéger contre le cancer de l’endomètre, du sein, des ovaires et de la prostate
  • normaliser la coagulation du sang

« Les hormones sont des produits chimiques naturels qui traversent la circulation sanguine pour agir sur différents organes et tissus. Ils sont produits par les glandes dans le système endocrinien. La production d’hormones diminue naturellement avec le temps, et alors que la production de certaines hormones diminue, il peut y avoir une surproduction d’autres hormones dans le corps, entraînant des déséquilibres hormonaux », explique le Dr Minal Vohra, conseiller médical à l’Institut BeatO, à New Delhi.

La progestérone aide au développement du foetus

La progestérone aide au développement du foetus

Quels sont les signes et les symptômes d’un manque de progestérone?

Une faiblesse des niveaux de progestérone peut causer une variété de symptômes. Certains sont évidents, mais d’autres sont plus subtils. Cependant, bon nombre des symptômes du manque de progestérone coïncident avec les symptômes d’autres problèmes de santé. Il faut donc faire preuve de circonspection. Au nombre des symptômes les plus communs, on compte :

  • des cycles irréguliers: cela peut signifier que vos cycles sont plus longs ou plus courts que la normale, qu’ils viennent sporadiquement ou que vous n’avez pas du tout de menstruations.
  • des cycles courts: les cycles sont généralement inférieurs à 25 jours.
  • des problèmes menstruels: syndrome des ovaires polykystiques (SOPK), endométriose, microrragie à mi-cycle, crampes menstruelles sévères et symptômes du syndrome prémenstruel tels que gonflements des seins et rétention d’eau.
  • l’infertilité: difficulté à concevoir, fausses couches récurrentes, pas d’ovulation.
  • la perte d’énergie et de libido: faible libido, étourdissements, trous de mémoire, fatigue chronique.
  • des problèmes émotionnels: dépression, anxiété, sautes d’humeur, palpitations cardiaques et troubles du sommeil.
  • des problèmes de peau: acné, poils du visage, ongles cassants, peau craquelée et sèche.
  • perturbation du métabolisme: prise de poids, faible thyroïde, rétention d’eau et obésité.
  • autres problèmes médicaux: symptômes d’allergie, migraines, douleurs articulaires, bouffées de chaleur, sueurs nocturnes, incontinence et perte osseuse.

« L’œstrogène est une hormone qui aide à réguler le cycle menstruel tandis que la progestérone est essentielle pour une grossesse en santé. Le déséquilibre hormonal le plus fréquent chez les femmes de tous âges est la carence en progestérone, tandis que la carence en œstrogènes est fréquente chez les femmes ménopausées. Les hommes sont plus susceptibles de connaître des déséquilibres dans les niveaux de testostérone », explique Dr Vohra.

Faut-il être préoccupé par de faibles niveaux de progestérone ?

La progestérone est importante pendant les années de procréation. Si vous n’avez pas assez de progestérone, vous pourriez avoir de la difficulté à obtenir ou à rester enceinte.

Après la libération d’un ovule par l’un de vos ovaires, votre taux de progestérone devrait augmenter. La progestérone aide l’utérus à s’épaissir en prévision de la réception d’un ovule fécondé. Si ce n’est pas assez épais, l’œuf ne s’implante pas.

Les symptômes d’un manque de progestérone chez les femmes qui ne sont pas enceintes comprennent:

  • des maux de tête ou migraines
  • des changements d’humeur, y compris l’anxiété ou la dépression
  • des irrégularités dans le cycle menstruel

Un faible niveau de progestérone peut causer des saignements utérins anormaux chez les femmes qui ne sont pas enceintes. Des périodes irrégulières ou absentes peuvent indiquer des ovaires fonctionnant mal et de faibles niveaux de progestérone.

Si vous êtes enceinte, vous avez toujours besoin de progestérone pour maintenir votre utérus jusqu’à la naissance de votre bébé. Votre corps va produire cette augmentation de la progestérone, ce qui provoque certains des symptômes de la grossesse, y compris la sensibilité des seins et les nausées. Si votre taux de progestérone est trop bas, votre utérus peut ne pas être en mesure de porter le bébé à terme.

Au cours de la grossesse, les symptômes de la faible progestérone comprennent des saignements et des fausses couches. Un manque de progestérone peut indiquer une grossesse extra-utérine, ce qui peut entraîner une fausse couche ou la mort du fœtus.

Sans progestérone pour le compléter, l’œstrogène peut devenir l’hormone dominante, ce qui peut causer des symptômes, notamment:

  • le gain de poids
  • la diminution de la libido,
  • des sautes d’humeur et de la dépression
  • le syndrome prémenstruel
  • un cycle menstruel irrégulier
  • des saignements abondants
  • une sensibilité des seins
  • des fibromes
  • des problèmes de vésicule biliaire
Le mal de tête est un des symptômes associés à un manque de progestérone

Le mal de tête est un des symptômes associés à un manque de progestérone

Quelles sont les causes du manque de progestérone?

Les niveaux de progestérone fluctuent tout au long du cycle menstruel. Ils atteignent un pic environ sept jours avant les règles, et peuvent même varier au cours d’une seule journée. En dehors de ce cadre, la faiblesse des niveaux de progestérone peut être dû à :

  • des niveaux d’estrogène élevés
  • le manque d’exercice et la mauvaise nutrition
  • la résistance à l’insuline
  • le stress chronique
  • certains médicaments
  • les xénoestrogènes
  • le syndrome des ovaires polykystiques
  • les exercices excessifs

Les niveaux élevés d’œstrogène

Les œstrogènes et la progestérone agissent pour s’équilibrer dans le corps. Quand les niveaux d’œstrogènes augmentent pour n’importe quelle raison, les niveaux de progestérone peuvent tomber. Parce que les niveaux élevés d’œstrogènes suppriment la production de progestérone, le problème devient cyclique. Les niveaux d’œstrogène continuent d’augmenter, abaissant davantage la progestérone et déclenchant des niveaux encore plus élevés d’œstrogène.

Le manque d’exercice et la mauvaise nutrition

L’exercice régulier et une alimentation équilibrée sont essentiels à la production de progestérone. Le manque d’activité peut déclencher la dormance des glandes productrices d’hormones dans le corps et mettre fin à la production de progestérone. Un mode de vie sédentaire et une mauvaise alimentation augmentent également le risque d’obésité, ce qui augmente le stockage des œstrogènes dans l’organisme, ce qui à son tour, réduit la production de progestérone.

La résistance à l’insuline

La résistance à l’insuline se produit lorsque le corps est incapable d’utiliser efficacement l’insuline qu’il produit. Les cellules dans le corps sont incapables de prendre de la progestérone lorsque les niveaux de glucose dans le sang sont trop élevés ou trop bas. En outre, tout ce qui provoque des pics de niveaux d’insuline, tels que la consommation de glucides raffinés et de sucres simples, peut entraîner une baisse des taux de progestérone. La résistance à l’insuline peut être causée par le diabète, l’obésité ou le syndrome des ovaires polykystiques.

Le stress chronique

Le stress chronique réduit les niveaux de progestérone en augmentant la production de cortisol, l’hormone du stress. Le cortisol rivalise avec la progestérone pour les sites récepteurs dans les cellules. Lorsque les niveaux de cortisol restent élevés pendant des périodes prolongées, l’activité de la progestérone est altérée. En plus de réduire les niveaux naturels de progestérone, le stress chronique peut également interférer avec le traitement à la progestérone.

Les médicaments

Certains médicaments peuvent affecter les niveaux de progestérone, y compris certains stéroïdes et les hormonothérapies. Beaucoup de contraceptifs oraux agissent en abaissant les niveaux de progestérone pour empêcher l’ovulation et la grossesse. D’autres médicaments peuvent interférer avec la capacité du corps à absorber ou à utiliser efficacement la progestérone. Seul un médecin peut déterminer si votre médicament affecte votre taux de progestérone.

Les xénoestrogènes

Les œstrogènes et la progestérone fonctionnent comme une bascule, de sorte que lorsque l’un monte, l’autre descend. Nous vivons dans un monde à dominance œstrogénique, et nous sommes bombardés chaque jour par des œstrogènes environnementaux, ou xénoestrogènes. Ils sont dans nos aliments et dans notre environnement. Ils trompent le corps en lui faisant croire que vos niveaux d’œstrogène sont plus élevés que ce qu’ils sont réellement, et les niveaux de progestérone en souffrent.

Le syndrome des ovaires polykystiques

Le syndrome des ovaires polykystiques, ou SOPK, est à la fois une cause et un effet de la faible progestérone. Dans le SOPK, le follicule de l’ovule migre vers un endroit autre que les ovaires et ne parvient pas à libérer un ovule. Cette incapacité à ovuler empêche l’augmentation naturelle de la progestérone à ce stade du cycle menstruel. Lorsque l’hypothalamus, une glande située dans le cerveau, détecte le manque de progestérone, il augmente la production d’autres hormones pour stimuler l’ovaire. Plus d’œstrogène est ensuite produit, ce qui diminue encore les niveaux de progestérone.

Les exercices excessifs

L’exercice est bon pour votre santé, mais une activité physique excessive peut avoir un impact négatif sur vos niveaux d’hormones, en particulier la progestérone. Normalement, les exercices ne sont pas un problème, mais quand les femmes s’entraînent extrêmement dur pour rivaliser à des niveaux élevés (même si c’est juste pour s’amuser), cela fait des ravages sur leurs systèmes hormonaux. L’exercice modéré est la clé pour maintenir des niveaux sains de progestérone. Travailler 4 à 5 fois par semaine pendant 30 à 60 minutes est l’idéal.

Trop d'exercices physiques peut être nocifs sur l'organisme

Trop d’exercice physique peut être nocif sur l’organisme

Comment la faiblesse des niveaux de progestérone affecte-t-elle la fertilité ?

La progestérone joue plusieurs rôles importants dans votre fertilité et votre grossesse: non seulement elle maintient la muqueuse de l’utérus, permettant à un ovule fécondé de se fixer et de survivre, elle aide aussi votre corps à changer de muqueuse cervicale pour permettre la fécondation et favorise le plein développement le fœtus pendant la grossesse. La progestérone empêche votre système immunitaire de rejeter l’embryon comme un objet étranger, permettant le développement du fœtus. Et finalement, la progestérone aide le corps à métaboliser les graisses afin de produire de l’énergie pour vous et le bébé.

Lorsque vous êtes enceinte, le placenta prend en charge la production de progestérone à partir du follicule ovarien qui a produit votre œuf. La production de progestérone reste élevé pendant toute la durée de la grossesse; Pendant ce temps, il interdit des ovulations supplémentaires et prépare vos glandes mammaires à la production de lait en stimulant leur croissance.

Quels sont les remèdes naturels pour lutter contre le manque de progestérone ?

Des changements dans l’alimentation, le style de vie et les habitudes peuvent aider à lutter contre la baisse des niveaux de progestérone d’une façon tout à fait naturelle.

Alimentation et nutrition

Le changement alimentaire le plus important que vous pouvez faire pour optimiser les niveaux de progestérone est de garder votre glycémie normale et stable, ce qui maintiendra vos glandes surrénales en bonne santé et fera échec aux déséquilibres hormonaux. Cela signifie inclure des protéines de haute qualité, ainsi que des graisses et des légumes sains à chaque repas et collation. Vous devrez rester à l’écart des glucides raffinés, du sucre et des aliments transformés.

Il est également important de se concentrer sur la consommation d’aliments contenant du magnésium, du zinc, des vitamines B6 et C, des nutriments censés stimuler les niveaux de progestérone. Voici quelques aliments que vous pouvez ajouter à votre alimentation pour stimuler les niveaux de progestérone de votre corps:

  • le jaune d’œuf
  • la viande rouge nourrie à l’herbe
  • les noix
  • les fruits de mer
  • la volaille
  • les cerises
  • l’origan
  • le thym
  • le safran des Indes

Supplémentation

Un certain nombre de vitamines, de minéraux, d’extraits végétaux et d’extraits d’animaux peuvent aider à freiner la chute des taux sanguins de progestérone et à inverser le phénomène. Utilisés en complément d’une alimentation saine et équilibrée, ils peuvent complètement changer la donne.

Le magnésium

Non seulement le magnésium permet au corps d’absorber le calcium, mais il régule également la glande pituitaire, qui à son tour régule les niveaux d’hormones. La glande pituitaire régule la production de FSH (Hormone folliculo-stimulante) et de LH (hormone lutéinisante) qui à leur tour régulent la production d’œstrogène et de progestérone. En cas de déficience en magnésium, votre corps produira moins d’hormones nécessaires au bon fonctionnement de votre système reproducteur. Stimuler vos niveaux de magnésium peut aider à guérir le syndrome prémenstruel, le SOPK, la fatigue surrénalienne, les symptômes de la ménopause et tous les autres problèmes de santé liés au cycle hormonal. La bonne nouvelle est qu’une fois que vos niveaux de magnésium sont équilibrés, les changements positifs se produisent rapidement.

Vous aurez besoin de

Magnésium marin

Magnésium marin

  • Riche en vitamine B6
  • Solution naturelle
  • 3 bouteilles achetées, la 4ème est offerte
  • Enregistré et agréé par les autorités FR
  • Fabrication Française
  • La vitamine B6

    La vitamine B6 aide à réguler vos hormones. Une étude a montré que la prise de vitamine B6 à des doses de 200 à 800 mg/jour peut réduire les niveaux d’œstrogènes sanguins, augmenter les niveaux de progestérone et entraîner une amélioration des symptômes du syndrome prémenstruel. La recherche a également montré que les femmes avec des niveaux élevés de vitamine B6 réduisaient leurs chances de fausse couche de 50% et amélioraient leur fertilité de 120%.

    Le maca (Lepidium meyenii)

    Le maca agit en contrôlant les niveaux d’œstrogènes et de progestérone dans le corps. Des niveaux de progestérone bas au mauvais moment peuvent empêcher une femme de devenir enceinte ou l’empêcher de mener une grossesse à terme. Des niveaux d’œstrogène excessifs entraînent également une baisse des niveaux de progestérone. Prendre du maca peut aider à équilibrer le rapport estrogène/progestérone qui est essentiel pour une grossesse réussie.

    Vous aurez besoin de

    Maca Bio

    Maca Bio

  • Issu de l’agriculture biologique
  • Solution naturelle
  • 3 bouteilles achetées, la 4ème est offerte
  • Enregistré et agréé par les autorités FR
  • Fabrication Française
  • Le DIM (diindolylméthane)

    C’est un composé qui aide à soutenir le métabolisme des œstrogènes. Le DIM équilibre les hormones en décomposant les œstrogènes et en les retirant du corps. Comme nous le savons déjà, trop d’œstrogène conduit à une production réduite de progestérone. En nettoyant le corps de l’excès d’œstrogènes, le DIM peut aider votre corps à équilibrer ses niveaux de progestérone.

    Le vitex (Vitex agnus-castus)

    Le vitex est l’une des herbes les plus puissantes pour la fertilité des femmes et la santé menstruelle. Il existe de nombreuses études et témoignages de Vitex et de ses effets sur le corps. Une des raisons pour lesquelles Vitex est si efficace et populaire est sa capacité à équilibrer les hormones tout en ne contenant pas d’hormones. Le vitex soutient l’équilibre hormonal dans le corps en ayant un effet sur l’axe hypothalamo-hypophyso-ovarien (boucle de rétroaction hormonale), corrigeant le problème à la source. La dose typique est de 1000 mg par jour.

    Le mode de vie

    Les changements de style de vie sont parmi les moyens les plus efficaces pour stimuler naturellement les niveaux de progestérone. Les suggestions de style de vie suivantes complètent vos changements alimentaires et nutritionnels. Nous vous suggérons de mettre en œuvre ce qui suit autant que possible.

    Nettoyez votre environnement. Le changement le plus simple et potentiellement le plus important à faire est de limiter votre exposition aux xénoestrogènes. Ce sont des substances qui ne sont pas naturellement présentes dans la nature et qui ont des effets hormonaux sur le corps. Ces substances toxiques sont facilement absorbées par la peau et s’accumulent dans le corps au fil du temps.

    Voici ce que vous devez éviter:

    • les viandes non biologiques provenant de bétail élevé de manière conventionnelle
    • les poissons d’élevage
    • les produits de soins corporels contenant des produits chimiques tels que les parabènes et les sulfates
    • les plastiques
    • les fruits et légumes non biologiques (pulvérisés avec des pesticides, des herbicides et des fongicides)
    • les aliments en conserve contenant du bisphénol A
    • les solvants et adhésifs
    • les émulsifiants trouvés dans les savons et les cosmétiques
    • les déchets industriels

    Sur le site web du Environmental Working Group’s, vous trouverez des cosmétiques, des crèmes solaires, des produits de soins personnels et des nettoyants ménagers adaptés.

    Eviter les viandes « non biologiques »

    Les crèmes de progestérone naturelle, pour remédier au manque de progestérone

    Remédier au manque de progestérone n’est pas une mince affaire mais s’avère tout à fait possible lorsque la démarche est bien menée. «L’hormonothérapie de substitution (HTS) est l’une des options de traitement. Dans cette thérapie, des médicaments contenant de la progestérone sont prescrits par les médecins en vue de remplacer les hormones qui sont déficientes dans les ovaires. Un tel traitement peut être administré à l’aide de pilules, de patches ou de crèmes », explique le Dr K K Aggarwal, président de la Fondation des soins cardiaques de l’Inde (HCFI).

    La crème de progestérone naturelle peut aider à compléter les niveaux de progestérone de votre corps et vous ramener à un état d’équilibre naturel. La crème de progestérone naturelle provient de graisses et d’huiles végétales appelées diosgénine, qui sont extraites de l’igname sauvage mexicaine ou du soja. La diosgénine a une structure moléculaire identique à la progestérone humaine réelle. Elle est parfois appelé progestérone bio-identique, ce qui le différencie des progestatifs synthétiques.

    L’application transdermique (à travers la peau) s’est révélée être l’un des moyens les plus efficaces d’utiliser la progestérone naturelle. Elle est absorbée par la peau dans la graisse sous-jacente, ce qui lui permet de diffuser lentement dans le sang. Pour imiter de près le cycle naturel de la progestérone, il est préférable d’utiliser de la crème de progestérone deux fois par jour.

    Manque de progestérone naturelle, pourquoi et comment y remédier ?
    3.7 (74.29%) 63 vote[s]