Les antibiotiques conventionnels, tels que la pénicilline, l’amoxicilline, ont aidé de nombreux patients à se remettre de maladies mortelles depuis les années 1940. Cependant, nombreuses sont les personnes qui se tournent de plus en plus vers les antibiotiques naturels. Selon l’OMS, une personne sur dix a des effets secondaires préjudiciables pour le système digestif après avoir pris des antibiotiques. De même, environ 1 personne sur 15 est allergique à ce type de médicaments.

Qu’est-ce qu’un antibiotique naturel ?

Beaucoup de personnes se demandent ce que signifie le terme « antibiotique naturel ». Ce terme est en réalité utilisé pour décrire des plantes, des herbes, des suppléments ou d’autres substances naturelles qui possèdent de très fortes propriétés antimicrobiennes qui peuvent donc aider à combattre les infections virales, bactériennes, fongiques ou parasitaires.

Antibiotique naturel
Un antibiotique naturel peut être tiré d’un arbuste, d’une herbe, d’un fruit, d’un légume ou d’une matière naturellement liquide comme le miel.

Des experts en médecine fonctionnelle et intégrative les recommandent très souvent pour des pathologies comme :

  • les infections urinaires bénignes ;
  • la diarrhée du voyageur ;
  • l’infection à candida dans l’intestin ;
  • la toux ;
  • le mal de gorge ;
  • le rhume.

Il est important de savoir que ces antibiotiques naturels ont des limites et qu’ils ne sont pas toujours la bonne solution. Comme pour toute infection, il est très important de parler à votre médecin et de ne jamais s’auto-diagnostiquer et se soigner soi-même. Vous pourriez réellement aggraver vos symptômes ou vous retrouver dans la salle des urgences.

Une dernière chose, assurez-vous de ne pas prendre ces antibiotiques naturels pendant une longue période, car eux aussi, tout comme les antibiotiques conventionnels, peuvent affecter négativement votre microflore intestinale.  

Pourquoi recourir à des antibiotiques naturels ?

Il ne fait aucun doute que les antibiotiques sont une merveille de la médecine moderne. Depuis la découverte de la pénicilline en 1928, la résolution rapide des infections bactériennes dues aux antibiotiques a incité de nombreux membres du corps médical à être complètement épris de l’approche médicamenteuse de la maladie. Ils pensaient à tort que le danger des infections bactériennes pour la vie humaine appartenait désormais au passé.

Dès les années 1940, l’usage généralisé des antibiotiques a amené les médecins et la population à oublier progressivement les antibiotiques naturels autrefois utilisés pour traiter les infections. Ce changement de paradigme médical a conduit ces dernières décennies à un abus d’antibiotiques et à la montée en puissance inquiétante de superbactéries résistantes aux antibiotiques telles que la souche de tuberculose «TDR», une maladie totalement résistante aux médicaments. On a également assisté à l’émergence du Staphylococcus aureus résistant à la méthicilline (SARM), en particulier chez les bébés et les enfants.  

Le recours excessif aux médicaments pour remédier aux infections a également déclenché une épidémie d’enfants et d’adultes atteints d’affaiblissement de la fonction intestinale et de maladies auto-immunes de toutes sortes, chose due à un environnement intestinal déséquilibré.

Au-delà du problème de la résistance aux antibiotiques, il y a également les effets à long terme d’un seul cycle d’antibiotiques. Le milieu de la santé essaie de corriger les dommages au moyen de probiotiques et/ou d’aliments fermentés, mais les résultats sont mitigés. De nombreuses sources montrent actuellement que les antibiotiques classiques peuvent altérer de manière permanente la flore intestinale.  

Les antibiotiques naturels sont-ils vraiment efficaces ?

Les antibiotiques sont des médicaments utilisés pour tuer ou inhiber la prolifération des bactéries. Nombreux sont ceux qui pensent que les antibiotiques sont des médicaments modernes, mais ils existent en réalité depuis des siècles. Les antibiotiques d’origine, comme beaucoup d’antibiotiques actuels, sont dérivés de sources naturelles.

Certains extraits de plantes, huiles essentielles et même certains aliments ont des propriétés antibiotiques. Par exemple, certains extraits d’aliments et de légumes peuvent empêcher la croissance de bactéries dans les aliments.  

Parfois, ces propriétés s’étendent au-delà de la nourriture et peuvent vous aider à maintenir votre hygiène personnelle. Par exemple, l’extrait de canneberge contient des composés à la fois antibactériens et antioxydants, ce qui en fait un remède maison pour les infections des voies urinaires.

Les herbes peuvent aussi être des antibiotiques. L’analyse d’un petit échantillon de 58 plantes chinoises a révélé que 23 d’entre elles avaient des propriétés antibactériennes et 15 étaient dotées des propriétés antifongiques. Une étude menée en 2014 a révélé qu’une thérapie à base de plantes était aussi efficace qu’un antibiotique chimique dans le traitement d’une prolifération bactérienne dans l’intestin grêle.  

Les herbes peuvent aussi être des antibiotiques. L’analyse d’un petit échantillon de 58 plantes chinoises a révélé que 23 d’entre elles avaient des propriétés antibactériennes et 15 étaient dotées des propriétés antifongiques. Une étude menée en 2014 a révélé qu’une thérapie à base de plantes était aussi efficace qu’un antibiotique chimique dans le traitement d’une prolifération bactérienne dans l’intestin grêle.  

Gousse d'ail
L’ail a des propriétés antimicrobiennes.

#1 L’ail

Les cultures du monde entier reconnaissent depuis longtemps les pouvoirs préventifs et curatifs de l’ail. Des recherches ont montré que ce condiment peut constituer un traitement efficace contre de nombreuses formes de bactéries, notamment Salmonella et Escherichia coli. Ce remède a même été envisagé pour traiter la tuberculose multirésistante.

De nombreuses personnes sont conscientes de l’impact positif de l’ail sur les maladies cardiaques, la pression artérielle et le taux de cholestérol, mais peu de gens connaissent ses propriétés antibactériennes. L’allicine, un composé présent dans l’ail, possède des propriétés antimicrobiennes et constitue également un merveilleux agent antibiotique naturel à large spectre.

Depuis des siècles, cette plante condimentaire est utilisé en médecine traditionnelle chinoise et en médecine ayurvédique pour ses propriétés curatives. Malheureusement, pour pouvoir bénéficier de ses propriétés curatives, vous devrez manger beaucoup d’ail. vous devez également en manger cru, ce qui est trop piquant pour beaucoup de gens. Cuire l’ail désactive ses propriétés antimicrobiennes. Vous pouvez toutefois trouver de l’allicine dans des gélules d’ail concentrées.  

#2 Le miel

Depuis l’époque du philosophe Aristote, le miel est utilisé comme une pommade pour guérir les plaies, ainsi que prévenir ou éliminer l’infection. Les professionnels de la santé l’ont trouvé très utile pour traiter les plaies chroniques, les brûlures, les ulcères et les escarres. Par exemple, les résultats d’une étude de 2016 démontrent que les pansements au miel peuvent aider à guérir les plaies.

Les effets antibactériens du miel sont généralement attribués à sa teneur en peroxyde d’hydrogène. Cependant, le miel de manuka combat les bactéries, même s’il contient moins de peroxyde d’hydrogène.

Outre ses propriétés antibactériennes, le miel peut aider les plaies à guérir en leur fournissant un revêtement protecteur, qui maintient un environnement humide.

Le miel de Manuka agit comme un agent antibactérien en raison de sa forte teneur en sucre et de son pH bas, qui inhibe la croissance des bactéries. Tous les miels ne sont pas pareils, et le miel de Manuka, en particulier, possède des propriétés qui en font un antibactérien très actif.

Une étude de 2011 a révélé que ce type de miel inhibait environ 60 types de bactéries. Il suggère également qu’il peut traiter avec succès les plaies infectées par le Staphylococcus aureus résistant à la méthicilline (SARM).

Vous pouvez ajouter du miel à votre thé ou rechercher des produits tels que des pastilles contre la toux ou des sirops fabriqués à partir de celui-ci. Le miel est également excellent sur le plan topique, en particulier sur les plaies et l’acné, car il réduit l’inflammation et répare les tissus.  

#3 Le gingembre, un bon antibiotique naturel

La communauté scientifique reconnaît également le gingembre comme antibiotique naturel. Plusieurs études, dont une publiée en 2017, ont démontré la capacité du gingembre à lutter contre de nombreuses souches de bactéries.

Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi le gingembre mariné et cru est presque toujours servi avec des sushis? Cela est probablement dû à la connaissance sur les effets antibiotiques naturels du gingembre, qui aident à prévenir les intoxications alimentaires.

Le gingerol, une substance bioactive contenue dans le gingembre frais, peut aider à réduire le risque d’infections. En fait, l’extrait de gingembre peut inhiber la croissance de nombreux types de bactéries. Il est très efficace contre les bactéries buccales liées aux maladies inflammatoires des gencives telles que la gingivite et la parodontite.

Des études ont montré que le gingembre frais avait effectivement un effet antibiotique sur les agents pathogènes d’origine alimentaire tels que la salmonelle, la listeria et le campylobacter. Le gingembre frais augmente également la production d’acide gastrique et aide à calmer l’indigestion lorsqu’un repas ne vous convient pas. Le gingembre frais peut également être efficace contre le Virus respiratoire syncytial, cause fréquente d’infections respiratoires.

Donc, si vous allez manger quelque chose qui a le potentiel de causer des maladies d’origine alimentaire telles que les sushis ou les huîtres crues, il est toujours préférable de manger du gingembre frais afin d’exploiter ses propriétés antibiotiques naturelles.

Un thé au gingembre bien préparé est utile pour les affections digestives telles que l’incapacité d’absorber correctement les aliments et une surabondance d’agents pathogènes dans l’intestin. La malabsorption des aliments peut provoquer des carences nutritionnelles qui entraînent des maladies au fil du temps. Les chercheurs étudient également les capacités du gingembre à lutter contre le mal de mer et les nausées et à abaisser le taux de sucre dans le sang. «Tout ce qui est bon se trouve dans le gingembre» déclare un vieux proverbe indien.

Antibiotique naturel
Le gingembre est un antibiotique naturel validé par la communauté scientifique.

#4 L’échinacée

L’échinacée a été utilisée pour traiter une grande variété d’infections pendant des centaines d’années. Traditionnellement, elle était utilisé pour traiter les plaies ouvertes, la diphtérie, l’empoisonnement du sang et d’autres maladies liées aux bactéries.

Aujourd’hui, cette herbe puissante est principalement utilisée contre le rhume et la grippe, en raison de son aptitude à détruire les formes de bactéries les plus dangereuses, telles que Staphylococcus aureus, responsable du SARM mortel.

L’échinacée est utilisée depuis de nombreuses années pour traiter les infections. Les guérisseurs amérindiens et d’autres guérisseurs traditionnels utilisent l’échinacée depuis des centaines d’années pour traiter les infections et les plaies.

Une étude publiée dans le Journal of Biomedicine and Biotechnology rapporte qu’un extrait d’Echinacea purpurea peut tuer de nombreux types de bactéries, y compris Streptococcus pyogenes. S. pyogenes est responsable de l’angine streptococcique, du syndrome de choc toxique et de la fasciite nécrosante.

L’échinacée peut également combattre l’inflammation associée à une infection bactérienne. Il est disponible à l’achat dans les magasins de phytothérapie ou en ligne.  

#5 L’hydraste du Canada

L’hydraste du Canada (Hydrastis canadensis) est généralement consommé en thé ou en capsules afin de traiter des problèmes respiratoires et digestifs. Cependant, il peut également aider à lutter contre la diarrhée bactérienne et les infections des voies urinaires.

En outre, les résultats d’une étude récente confirment l’utilisation de l’hydraste pour traiter les infections cutanées. En laboratoire, des extraits d’hydraste ont été utilisés pour empêcher le SARM d’endommager les tissus.

Une personne qui prend des médicaments sur ordonnance devrait consulter un médecin avant de prendre de l’hydraste, car ce supplément peut causer des interférences. Notez d’ailleurs que les antibiotiques ne sont pas accessibles sans ordonnance.

L’hydraste contient également de la berbérine, un composant important des antibiotiques naturels. Cet alcaloïde n’est cependant pas sans danger pour les nourrissons, les femmes enceintes ou celles qui allaitent.

Les capsules de cet antibiotique naturel sont disponibles à l’achat dans les magasins de produits de santé ou en ligne.  

#6 Le clou de girofle

Le clou de girofle a été traditionnellement utilisé dans les procédures dentaires. Les recherches montrent maintenant que l’extrait de clous de girofle peut être efficace contre de nombreux types de bactéries, y compris E. coli.

Les clous de girofle ont fait l’objet de nombreuses recherches afin de tester leurs propriétés médicinales et leurs effets sur les agents pathogènes infectant l’homme. Comme on pouvait s’y attendre, l’extrait de girofle a prouvé ses propriétés antibactériennes. Pour être spécifiques, les clous de girofle sont très efficaces pour tuer des souches de bactéries qui causent des maladies telles que le choléra.

Dans une étude in vitro, des composés extraits de clous de girofle ont permis d’arrêter la croissance de deux types de bactéries qui contribuent aux maladies des gencives. Une autre étude portant sur 40 personnes a testé les effets d’un rince-bouche composé d’huile de théier, de clou de girofle et de basilic.

Après avoir utilisé ce rince-bouche à base de plantes pendant 21 jours, les patients ont montré une amélioration de la santé des gencives, ainsi que de la quantité de plaques et de bactéries dans la bouche. En combinaison avec un brossage régulier et une bonne hygiène buccale, les effets antibactériens des clous de girofle peuvent être bénéfiques pour votre santé bucco-dentaire.  

#7 L’origan

L’huile d’origan tue les bactéries pathogènes sans perturber les bactéries bénéfiques.Il s’avère  également un bon antiviral et un antifongique efficace, ce qui en fait un puissant antibiotique naturel avec une combinaison trois en un qui rivalise avec les produits pharmaceutiques sans encourager la résistance aux antibiotiques.

Le carvacrol est l’ingrédient antimicrobien essentiel de l’huile d’origan. Pour être efficace, vous devez vous assurer que votre source contient au moins 70% de carvacrol. Certains pensent que l’origan renforce le système immunitaire et agit comme un antioxydant. Il peut avoir des propriétés anti-inflammatoires. Certaines études montrent que l’origan est l’un des antibiotiques naturels les plus efficaces, en particulier lorsqu’il est transformé en huile.

Comme l’huile d’origan peut avoir une saveur vraiment piquante, les gélules sont préférables à la teinture ou aux gouttes. Elles ont l’avantage d’être facilement tolérées par de nombreux patients.

Assurez-vous d’utiliser une huile de qualité thérapeutique et, si vous prenez des médicaments, parlez à votre médecin des interactions possibles. N’oubliez pas non plus que l’huile d’origan ne doit pas être prise pendant plus de 14 jours consécutifs.  

Raisin d'ours commun
Le raisin d’ours commun est un antibiotique naturel efficace contre les infections des voies urinaires.

#8 Le raisin d’ours commun

Le raisin d’ours commun (Arctostaphylos uva-ursi) est traditionnellement utilisé pour traiter les infections des voies urinaires. En fait, il est très similaire aux antibiotiques qui traitent les infections urinaires, en particulier les médicaments de la famille des quinolones comme la ciprofloxacine. Uva-ursi contient un métabolite bioactif qui est éliminé dans l’urine. Il empêche les bactéries de coller aux parois cellulaires de la vessie. Cela en fait un traitement efficace contre les infections des voies urinaires. Bien sûr, si vous êtes allergique aux quinolones, il est possible que uva-ursi ne soit pas une bonne option pour vous.

Parlez toujours à votre médecin avant de commencer à le prendre, car les infections des voies urinaires peuvent très vite dégénérer. Vous pouvez trouver uva-ursi sous forme de feuilles broyées, de poudre et même dans des gélules. Le traitement doit commencer dès le premier signe de gêne urinaire.  

#9 La berbérine

C’est un autre antibiotique naturel qui est recommandé aux patients atteints de problèmes gastro-intestinaux en raison d’une prolifération de bactéries, de candida ou de parasites. Il les aide énormément grâce à ses propriétés antioxydantes, anti-inflammatoires et antibactériennes. C’est également un excellent moyen de lutter contre la diarrhée et les intoxications alimentaires aiguës des voyageurs. Il n’est cependant pas recommandé aux futures mamans, ni aux mamans allaitantes car cela pourrait être nocif pour le bébé.

La berbérine est généralement recommandée sous forme de gélules. Son action inclut l’élimination des bactéries nocives, des champignons et des parasites, tout en réinoculant l’intestin avec des bactéries probiotiques bénéfiques.  

#10 L’argent colloïdal

L’argent colloïdal est connu depuis des siècles comme un antibiotique efficace. Au début des années 1900, Alfred Searle, fondateur de la société pharmaceutique Searle, découvrit que ce composé pouvait tuer les agents pathogènes les plus meurtriers.

Searle a déclaré que l’application d’argent colloïdal à des sujets humains a été effectuée dans un grand nombre de cas avec des résultats étonnants. Son principal avantage était qu’il estrapidement mortel pour les microbes sans action toxique sur son hôte.

Des recherches récentes ont également révélé que l’argent colloïdal pouvait détruire des microbes résistants aux antibiotiques tels que ceux responsables du SARM, de la grippe aviaire et du SRAS.

L’argent colloïdal est essentiellement constitué de particules d’argent en suspension dans l’eau. Il est fréquemment utilisé dans le monde de la médecine intégrative pour lutter contre les infections bactériennes. Traditionnellement, l’argent était utilisé comme antibiotique à large spectre. Des études ont montré qu’il était efficace contre les bactéries résistantes. Il possède également des propriétés antivirales, antifongiques et anti-inflammatoires.

L’argent colloïdal est pris sous forme liquide via un compte-gouttes et peut être appliqué par voie topique, orale ou même dans les yeux. Assurez-vous de vérifier la posologie et la durée avec votre médecin. La posologie variera en fonction de votre affection. Vous aurez également besoin de rincer l’argent avec beaucoup d’eau.  

Antibiotique naturel
Le piment de Cayenne est une épice également employée comme antibiotique naturel pour venir à bout de diverses infections.

#11 Le piment de Cayenne

Le piment de Cayenne est une épice forte utilisée depuis des milliers d’années pour son pouvoir de guérison et ses effets antibiotiques. Ce remède, également connu sous l’appellation de capsicum, n’est pas un remède anecdotique et folklorique. La science valide également son utilisation en tant qu’antibiotique naturel.

Le piment de Cayenne est particulièrement efficace pour résoudre la vulvovaginite, une infection fréquente chez les femmes. Une étude tchèque a révélé que l’huile essentielle de capsicum exerçait un effet antifongique et antibiotique considérable sur cette affection. Il est important d’utiliser correctement une huile de support, telle que l’huile d’olive. Le capsicum brûle, en effet, assez fort au premier contact avec la peau.  

#12 L’extrait de graine de pamplemousse

L’extrait de pépins de pamplemousse est un antibiotique naturel très efficace pour lutter contre divers agents infectieux courants. Dans une étude, des gouttes d’extrait concentré de pépins de pamplemousse ont été testées pour déterminer leurs propriétés antibactériennes vis-à-vis d’un certain nombre d’organismes à Gram positif et négatif. Les chercheurs ont conclu que ce composé était comparable aux antibactériens topiques éprouvés.

Bien que l’extrait de graine de pamplemousse semble avoir un effet inhibiteur légèrement plus important sur les organismes à Gram positif que sur ceux à Gram négatif, son efficacité comparative contre un large éventail de biotypes bactériens est significative.

Utilisé à pleine puissance, il peut combattre les verrues. Le seul inconvénient est que les préparations commerciales contiennent du diphénolhydroxybenzène, du triclosan et des parabènes cancérigènes qu’il faut absolument éviter.

Par conséquent, si vous avez l’intention d’utiliser cet antibiotique en particulier en interne, il est préférable de le fabriquer vous-même en broyant les graines de pamplemousse, puis en les mélangeant à de la glycérine de qualité pharmaceutique.  

Antibiotique naturel
Les pépins de pamplemousse constituent un excellent antibiotique naturel.

#13 Le Pau d’Arco

L’abus d’antibiotiques conventionnels entraîne souvent une prolifération excessive d’une grande variété de levures ou de champignons dans les intestins. Le Pau d’arco est une plante pourvue de propriétés anti-Candida. Ses extraits réduisent considérablement les envies de sucre qui en résultent. En réprimant le Candida, les microbes intestinaux bénéfiques pourront à terme reprendre le contrôle de l’environnement intestinal.

Le Pau d’arco est utilisée depuis des siècles comme l’un des meilleurs antibiotiques naturels pour contrer la prolifération fongique. Le journal brésilien de biologie a révélé en 2010 que Tabebuia avellanedae, l’une des espèces d’arbres desquelles on extrait le Pau d’arco, exerce effectivement un effet inhibiteur sur les levures.

La forme la plus utilisée du Pau d’arco est une tisane. La bonne nouvelle est que le goût n’est pas si terrible que ça.

Sources :

  • https://www.soignez-vous.com/maladies/les-antibiotiques-naturels-ca-marche-vraiment
  • https://www.breizh-info.com/2015/08/15/29968/antibiotiques-12-aliments-alternatifs-face-aux-bacteries
  • https://www.maplante.com/les-meilleurs-antibiotiques-naturels/
  • https://www.medisite.fr/aliments-et-vertus-sante-9-antibiotiques-naturels.1647.74.html
  • http://sobuzz-com.over-blog.com/2017/08/l-antibiotique-naturel-le-plus-puissant-il-guerit-toute-infection-dans-le-corps-et-tue-des-parasites.html
  • https://www.fourchette-et-bikini.fr/sante/10-antibiotiques-naturels-38886.html
  • https://bridoz.com/5-puissants-antibiotiques-naturels-ne-necessitant-aucune-ordonnance/
  • https://www.santemagazine.fr/actualites/actualites-traitement/quels-antibiotiques-pour-traiter-quelles-infections-les-conseils-de-loms-302452
  • https://www.plantes-et-sante.fr/articles/phytotherapie/2262-eliminer-les-infections-sans-antibiotiques
  • https://www.lettre-docteur-rueff.fr/antibiotiques-naturels-il-est-temps-de-vous-en-procurer/
  • https://www.femmeactuelle.fr/sante/medecine-douce/antibiotiques-naturels-03554
  • https://bonheuretsante.fr/meilleurs-antibiotiques-naturels/
  • https://www.sakafetmatinik.fr/sante/les-10-antibiotiques-naturels-les-plus-puissants/
  • https://www.pharmaciengiphar.com/medecines-naturelles/phytotherapie/5-antibiotiques-naturels-loupe
  • https://www.santeplusmag.com/les-11-meilleurs-antibiotiques-naturels/
  • http://www.24jours.com/antibiotique-naturel-le-plus-puissant-qui-guerit-toute-infection/
  • https://www.rtbf.be/vivacite/article/detail_ces-antibiotiques-de-bonne-nature?id=10080477
Notez cet article