Pour les seniors, la sexualité devrait rester une excellente expérience. Selon les spécialistes, elle contribue à améliorer la santé ou à la protéger. Cela dit, après 55 ans, la sexualité peut subir quelques difficultés. Toutefois, ces défis souvent attribués au seul vieillissement ne sont pas forcément irréversibles et ne devraient pas décourager les personnes du troisième âge. Pour un véritable épanouissement sexuel, il faut garder à l’esprit qu’en réalité les difficultés peuvent survenir à tout moment et qu’en définitive la sexualité n’est pas une affaire d’âge mais de désir.   

La sexualité est aussi bonne pour les seniors

Le désir et le besoin de sexualité ne sont pas liés à l’âge. Des études montrent qu’à tout âge, on aime la sexualité, et ce, aussi longtemps que voulu. Bien entendu, la sexualité à 60 ans ou à 90 ans n’est pas la même qu’à 18 ou 25 ans, mais à bien d’ égards, elle peut s’avérer plus intéressante. Relativement responsables, les seniors ont plus confiance en eux et sont totalement libres des préjugés et idéaux irréalistes de la jeunesse.  

Seniors et sexualité
Pour les seniors, la sexualité peut s’avérer très bénéfique. Elle peut donner la joie de vivre selon des spécialistes.

Toutefois, un grand nombre d’adultes se désintéressent des rapports sexualité en raison de d’observations ou de préjugés liés à l’âge. Nombreux sont les hommes et les femmes d’âge avancé qui se laissent littéralement découragés par la disparition de leur partenaire ou par une maladie. Pourtant des jeunes atteints de maladies potentiellement mortelles comme le SIDA restent sexuellement très épanouis. D’autres seniors sont complexés par la baisse de leur performance ou par le vieillissement de leur corps. Beaucoup ne jeunes gens, notamment les handicapés et les maladifs ne sont mieux lotis, et pourtant ils ne mettent pas un terme à leur sexualité pour autant.

Tourner le dos au préjugés

Il semble aussi qu’il soit immoral pour des seniors de procréer, ce qui amène beaucoup d’entre eux à s’auto-censurer et à mettre un terme à leur sexualité. La raison avancer est le possible manque de temps (du fait d’un hypothétique décès dû à l’âge) pour s’en occuper. Au contraire, on pourrait plutôt penser qu’il est immoral de refuser la naissance à un fœtus (du moins à un bébé) et de proscrire l’éventualité de la procréation de l’acte sexuel comme le font bien de jeunes gens par irresponsabilité. Sans ouverture d’esprit, un préjugé peut prendre le dessus ou bien une situation temporaire peut devenir permanente. Pour ne pas se mettre à tort en retraite sexuelle, il faut rester proactif. Il importe de tenter de nouvelles expériences car elles peuvent être enrichissantes. Au besoin, il ne faut pas hésiter à demander conseil auprès d’un professionnel.

Bienfaits des rapports sexuels pour les seniors

Chez les seniors, progéniture et carrière professionnelle peuvent ne plus être aussi importantes qu’auparavant. Bien d’autres relations personnelles peuvent devenir secondaires tandis que la sexualité prend le dessus. Cette dernière est d’autant importante qu’elle peut :

  • Représenter un refuge en ce sens qu’elle aide à oublier un temps soit peut les réalités souvent si dures ;
  • Renforcer les relations ;
  • Contribuer à l’épanouissement ;
  • Aider à améliorer la santé physique et mentale, en renforçant la combustion des graisses, la libération d’endorphines et la réduction de l’anxiété.
  • Stimuler la production de testostérone et d’hormones de croissance ; ce qui renforce les muscles et les os.

Accepter et aimer son état

La sexualité des seniors peut ne pas être la même que durant la jeunesse. Elle n’est pas pour autant mauvaise.Il vaut mieux tirer profit de l’expérience acquise. Contrairement aux idées reçues, la confiance en soi et la connaissance liées à l’âge peuvent être bénéfiques aussi bien au partenaire du senior qu’à lui-même.  

Il n’est vraiment pas utile de s’attarder sur les différences entre la sexualité des seniors et celle des plus jeunes. Il importe plutôt de vivre l’expérience du moment et d’avancer sereinement. Rester positif et garder l’esprit ouvert constituent probablement la bonne attitude pour améliorer sa sexualité lorsque l’âge avance.      

Connaître et aimer son corps en dépit des changements subis à mesure que l’âge avance. Garder la tête haute malgré la « métamorphose de l’âge » permet de mieux se sentir et de rester chic pour les autres.

Seniors heureux
Lorsque les seniors s’aiment, s’acceptent et gardent la tête haute malgré l’âge avancé, ils restent beaux, heureux et font même la fierté des autres.

Rechercher, trouver et adopter ce qui convient en matière de sexualité pour les seniors

Certes, l’agilité baisse avec l’âge mais ce n’est pas une raison pour rester sexuellement inactif lorsqu’on atteint le troisième âge. Des méthodes et postures relativement simples peuvent aider.

Par ailleurs, la dysfonction érectile ne devrait pas être un blocage à la sexualité des seniors car, selon les professionnels de santé, il est possible de contourner cette difficulté même sans médicament.

Qui est considérer comme seniors ? Si dans le monde du travail, l’on devient seniors à partir de 45 ans, il faut attendre 55 à 60 ans pour être classé parmi les seniors en matière de sexualité.