Selon les données de l’OMS, les allergies figurent parmi les six pathologies les plus courantes et sont l’une des maladies chroniques les plus fréquentes chez les enfants. De même, on estime que dans 10 ans, plus de la moitié de la population mondiale souffrira d’allergie. Les allergies affectent le style et la qualité de vie de nombreuses personnes et peuvent avoir des conséquences graves. Les réactions allergiques peuvent affecter un ou plusieurs organes. Les symptômes se rapportent à la peau, au système respiratoire ou au tractus gastro-intestinal. Voyons quels sont les allergènes les plus courants.

Pollen

Particules provenant des arbres, des herbes et des arbustes, le pollen est la cause de la rhino-conjonctivite, une allergique saisonnière. C’est la cause d’allergie la plus fréquente. C’est une allergie saisonnière qui se traduit presque toujours par une rhinite (éternuements, larmoiements, démangeaisons, écoulement et congestion nasale). Ses symptômes sont souvent confondus avec ceux d’un rhume. Cependant, s’il s’agit d’une rhinite allergique, les symptômes apparaissent rapidement, durent peu de temps mais réapparaissent de manière récurrente. Cet allergène peut aussi provoquer

Pollen
Le pollen qui est le pain des abeilles, s’avère un redoutable allergène pour certaines personnes au printemps et en été. Les allergiques au pollen (de tileul, d’olivier, chêne, …) se plaignent alors de gorge enflammée, d’yeux qui grattent, de nez qui coule et éternuent fréquemment. Les symptômes de l’allergie pollinique peuvent être sévères.

Acariens

Les acariens sont présents dans l’environnement de notre maison. Ce sont des arachnides microscopiques, aveugles et photophobes, non visibles à l’œil humain, qui abondent dans les tapisseries, la literie, les coussins et les matelas. Cette sous-classe d’arachnides a une taille comprise entre 0,1 et 0,5 millimètres. Ils vivent dans des environnements humides et se nourrissent des desquamations de la peau humaine.

L’allergie aux acariens provoque généralement une rhino-conjonctivite et de l’asthme. Elle se manifeste par des démangeaisons nasales, des éternuements ou une respiration sifflante. Il n’ya pas d’allergie aux poussières. Ce sont les acariens qui en sont la cause.

Moisissures

Les moisissures produisent des spores qui flottent dans l’air comme le pollen et peuvent provoquer des réactions allergiques. Ils se développent dans des environnements chauds et humides, et peuvent être trouvés à la fois dans des espaces intérieurs et extérieurs.

Les endroits mal ventilés et non éclairés sont les lieux les plus propices à leur développement. Ces allergènes sont présents à tout moment de l’année. Les patients concernés par cette allergie manifestent généralement des symptômes tels que des éternuements, un essoufflement, des démangeaisons au nez ou une conjonctivite.

Phanères d’origine animale

Certaines substances dérivées de la peau ou des poils de certains animaux sont responsables de plusieurs manifestations allergiques. Cependant, les animaux domestiques sont ceux qui, selon les statistiques, présentent le risque le plus élevé car il est généralement plus difficile d’éviter leur présence.

Parmi eux, les chats sont les plus dangereux car la protéine allergène présente dans leur salive se dépose sur leur pelage à travers le léchage naturel utilisé par l’animal comme méthode de nettoyage. Tous les animaux à sang chaud présentent ce type d’allergène. Cette allergie provoque des problèmes respiratoires sous forme de rhinite ou d’asthme.

Allergènes alimentaires

Certains aliments, tels que le lait de vache, les œufs, les crustacés et les noix, peuvent produire des symptômes allergiques très variés: troubles digestifs, vomissements, douleurs abdominales; toux, œdème ou dermatite atopique. En outre, certains aliments peuvent provoquer des réactions anaphylactiques ou une atteinte générale de la tension artérielle. Il ne faut toutefois pas confondre allergies alimentaires et intolérances alimentaires.