Après plusieurs années d’expérimentation dans diverses régions pilotes, la télémédecine va désormais s’inscrire comme une réalité quotidienne dans notre pays. En effet, à partir du 15 septembre 2018, la consultation par vidéotransmission sort du cadre expérimental pour s’installer comme une pratique régulière. Dès lors, une généralisation de la télémédecine débute avec de nouvelles pratiques médicales, avec notamment la téléconsultation qui implique des nouveaux procédés dans l’organisation des soins de santé et probablement la fin des déserts médicaux.

Télémédecine : fin de la phase d’expérimentation

La loi du 21 juillet 2009 portant réforme de l’hôpital et relative aux patients, à la santé et aux territoires, dite « loi HPST- Hôpital, Patients, Santé, Territoires » a permis à la télémédecine de disposer d’un statut juridique en France. Elle a permis de mettre en place le cadre réglementaire de cette pratique médicale, avec des expérimentations depuis 2009.

Les régions pilotes choisies pour la réalisation des expérimentations sont au nombre de neuf : les Pays-de-la-Loire, la Haute-Normandie, l’Alsace, la Basse-Normandie, le Centre-Val-de-Loire, la Bourgogne, le Languedoc-Roussillon, la Martinique et la Picardie.

L’on estime à 2,5 millions, les patients pris en charge au cours de cette expérimentation. Après ces années d’expérimentation, le déploiement de la télémédecine va se concrétiser le 15 septembre pour les actes de téléconsultations et à partir de février 2019 pour les actes de télé-expertise.

Moins de monde chez le médecin

Moins de monde chez le médecin à long terme ?

Le remboursement de la consultation à distance

A partir du 15 septembre 2018, les actes de télémédecine seront remboursés. Il s’agit en l’occurrence de la téléconsultation qui implique une consultation à distance entre un patient et médecin. Les tarifs et modalités de prises en charge de ces consultations sont les mêmes que celles qui sont en vigueur pour les consultations classiques : à partir de 25 € pour un médecin généraliste et à partir de 30 € pour un spécialiste. Tous ces frais seront remboursés à hauteur de 70 % par l’Assurance Maladie et 30 % par la complémentaire du patient.

La téléconsultation sera ouverte à l’ensemble des patients et concernera tous les médecins (quelle que soit leurs spécialités). Elle sera accessible sur l’ensemble du territoire en France. Le déploiement de cette pratique médicale s’appliquera à toute situation médicale compatible avec une consultation vidéo à distance sur un smartphone ou une tablette.

Ainsi, des soins de santé à distance seront réalisés avec l’appui et/ou au moyen des technologies de l’information et de la communication. Des outils technologiques permettront de transformer l’organisation des soins et de réaliser des actes techniques et de diagnostic à travers un échange vidéo et une connexion à une solution sécurisée.

En somme, la téléconsultation permet de consulter un médecin par vidéoconférence. La téléconsultation doit obligatoirement se dérouler par vidéo pour être prise en charge par l’Assurance Maladie.

Certains consultations nécessiteront toujours une présence physique

Certains consultations nécessiteront toujours une présence physique

La réalisation de téléconsultation en cabine

Avec l’arrivée de la télémédecine, le paysage médical sera marqué par l’installation et le déploiement des cabines de consultation. Les patients qui ne disposent pas d’une connexion internet pourront se rendre dans une cabine de téléconsultation installée à proximité.

C’est une cabine équipée d’un système de visioconférence et d’instruments médicaux connectés qui permettent d’enregistrer un certain nombre de signes vitaux (température, tension artérielle, rythme cardiaque, etc.). Dans cette cabine, le patient s’installe dans un fauteuil et découvre le visage du médecin qui apparaît sur un écran.

La prise en charge par téléconsultation peut se dérouler au domicile ou dans une cabine équipée. Aussi, les patients qui ne maîtrisent pas les outils technologiques, pourront être assistés par un pharmacien ou un infirmier.

Des changements dans la pratique médicale

La télémédecine ou la téléconsultation est associée à l’introduction et à l’utilisation des outils technologiques dans les cabinets médicaux. Ainsi, dans le cadre du déploiement de la télémédecine, le médecin devra manipuler avec aisance les équipements informatiques et différentes solutions logicielles pour la prise de rendez-vous, la prescription informatisée.

Aussi, la télémédecine introduit l’outil technique dans la relation entre le médecin et le patient. De ce fait, elle bouscule les pratiques médicales. L’acte médical qui était réalisé de visu ou face-à-face, s’effectue désormais à distance. Le médecin exerce dans un nouveau contexte clinique qui requiert de sa part la maîtrise de nouvelles technologiques.

Le patient n’étant plus en face de lui dans son cabinet, le médecin doit pouvoir poser un acte médical ou le diagnostic à distance. La télémédecine impose alors de nouvelles façons de pratiquer la médecine, avec de nouveaux modes de réalisation des actes techniques et de diagnostics.

La télémedecine arrive

La télémédecine arrive, soyez prêts !

Nouvelle procédure dans le déroulement de la consultation

Concrètement, la procédure est assez semblable à celle d’une consultation en présentiel, seulement le médecin et le patient sont physiquement localisés dans des endroits différents. C’est le médecin qui décide du recours à cette consultation à distance et des conditions relatives au déroulement de la téléconsultation. Après la prise de rendez-vous en ligne, le médecin envoie un lien par courriel au patient pour l’inviter à se connecter sur une plateforme dédiée via une tablette ou son ordinateur.

Avant le déroulement de la consultation, le médecin doit obtenir le consentement du patient. Pour le déroulement d’une téléconsultation, le médecin et le patient doivent être équipés d’un outil vidéo et disposer d’une connexion internet. Les étapes constitutives d’une consultation médicale (l’accueil, l’écoute, l’interrogatoire, l’observation et l’inspection) sont réalisées à distance par le biais d’une caméra.

Sources :

http://www.liberation.fr/france/2018/08/27/la-telemedecine-se-generalise-enfin_1674853

https://www.francetvinfo.fr/sante/soigner/la-telemedecine-desormais-autorisee-et-remboursee_2938977.html

https://www.lesfurets.com/mutuelle-sante/actualites/telemedecine-consultation-medicale-distance-arrive-france-15-septembre

http://www.europe1.fr/sante/la-telemedecine-cest-un-peu-comme-larrivee-du-telephone-portable-3755165

https://www.silvereco.fr/la-telemedecine-entre-mythe-et-realite-tribune-libre-de-guillaume-lesdos-co-fondateur-de-medaviz/31101607