Acte consistant à administrer un vaccin pour aider le système immunitaire à se protéger contre une maladie, la vaccination constitue l’une des avancées majeures de la médecine moderne. Sous l’impulsion des autorités sanitaires mondiale, divers pays ont mis au point des politiques de vaccination afin de protéger leurs concitoyens. Certains vaccins sont recommandés, tandis que d’autres sont obligatoire. Qu’en est-il en ce qui concerne la France ? Quelles sont les obligations vaccinales dans l’hexagone ?

Pourquoi se faire vacciner ?

Les maladies évitables par la vaccination n’ont pas disparu. Les virus et les bactéries qui causent la maladie et la mort existent toujours et peuvent être transmis à ceux qui ne sont pas protégés par des vaccins. À une époque où les gens peuvent voyager à travers le monde en une journée, les maladies peuvent aussi se déplacer facilement.

Vaccins
En France, il existe plusieurs obligations vaccinales pour les corps de métiers, les enfants ainsi que la population générale.

Tout comme manger des aliments sains, faire de l’exercice et se faire examiner régulièrement, les vaccins jouent un rôle essentiel pour la santé. Les vaccins sont l’une des mesures de prévention les plus pratiques et les plus sûres. La vaccination peut parfois faire la différence entre la vie et la mort.

Les infections évitables par la vaccination sont dangereuses. Chaque année, des milliers de personnes décèdent de maladies évitables par la vaccination.  

Quels sont les vaccins obligatoires pour la population générale ?

Pour les personnes nées avant le 1er janvier 2018, 3 vaccins sont obligatoires. Ces personnes doivent se faire vacciner notamment contre :

  • la diphtérie,
  • le tétanos,
  • la poliomyélite.

Ces trois vaccins doivent être administrés dès la naissance et des rappels doivent être faits à 25 ans, 45 et 65 ans. Après 65 ans, les rappels interviennent tous les 10 ans. En plus des vaccins susmentionnés, les personnes résidant en Guyane doivent être obligatoirement vaccinées contre la fièvre jaune dès 1 an.

Cas spécifiques des personnes nées à partie de 2018

Pour les enfants nés à partir du 1er janvier 2018, la liste des vaccins obligatoire passe à 11. Tous les enfants nés après cette date doivent être vaccinés contre les maladies suivantes :

  • la diphtérie
  • le tétanos
  • la poliomyélite
  • la coqueluche
  • les infections invasives à Haemophilus influenzae de type b
  • l’hépatite B
  • les infections invasives à pneumocoque.
  • le méningocoque de sérogroupe C
  • la rougeole
  • les oreillons
  • la rubéole

Ces vaccins sont nécessaires pour intégrer des structures comme les centres de vacances, la crèche et les écoles. Les enfants n’ayant pas reçus ces vaccins seront tout simplement refoulés et leurs parents s’exposent à des poursuites pénales.  

Quels sont les vaccins obligatoires pour les professionnels ?

En plus des vaccins obligatoires pour l’ensemble de la population, certains corps de métiers ont également des obligations vaccinales. Ainsi le BCG (vaccin contre la tuberculose) et le vaccin contre l’hépatite B sont obligatoires pour :

  • le corps médical
  • les techniciens des laboratoires d’analyse médicale
  • les ambulanciers
  • les pompiers
  • le personnel des structures pour handicapés
  • le personnel des garderies et des crèches
  • les gardes pénitenciers

Le vaccin contre la fièvre typhoïde est obligatoire pour les techniciens des laboratoires d’analyse médicale. Les personnes voulant intégrer les professions susmentionnées doivent être obligatoirement vaccinées au risque de se voir refuser l’accès à ces professions.  

Le personnel militaire a également des obligations vaccinales. Le personnel des forces armées doit être vacciné contre :

  • la rougeole
  • les oreillons
  • la rubéole
  • l’hépatite B
  • la grippe
  • la méningite ACYW
  • l’hépatite A
  • la fièvre typhoïde
  • la fièvre jaune

Un programme de rappel est mis en place pour ces vaccins et tous les militaires doivent s’y conformer.

Sources :